02 Sep

Les produits à base d’Artemisia, sous forme de thé ou de tisane, ne peuvent plus être vendus en pharmacie au Bénin. La décision d’interdiction émane de la l’Agence Béninoise de Régulation Pharmaceutique.

Selon une note circulaire en date du 1er septembre 2020, les produits en cause font l’objet de commercialisation et de publicité en violation des règles en vigueur. “Aucun produit pharmaceutique ne peut être commercialisé sur le territoire s’il n’a obtenu l’autorisation de mise sur le marché délivré par l’Agence Béninoise de Régulation Pharmaceutique”, rappelle le texte.

L’Artemisia est une plante d’origine asiatique aux vertus médicinales. Son utilisation comme tisane pour traiter le paludisme en Afrique fait l’objet de polémiques depuis quelques années entre l’Organisation mondiale de la Santé et ses promoteurs. L’avènement de la pandémie de coronavirus a davantage propulsé la plante sur la scène à cause d’une présumée efficacité contre le Covid-19. Parmi ses défenseurs, le président malgache avec son “Covid Organics”, produit mis au point contre le coronavirus et qui serait à base d’Artemisia. 

Même si la note d’interdiction ne fait pas référence à la prise de la tisane contre le coronavirus, l’utilisation de l’Artemisia est devenue monnaie courante. Reste à savoir si l’interdiction freinera  l’ardeur des défenseurs de l’Artemisia qui assument généralement leur combat contre les firmes pharmaceutiques. 

A noter que le même jour, une autre note circulaire a épinglé  le produit dénommé Vita Iron utilisé contre l’anémie. Ce produit fabriqué au Bénin est également interdit de commercialisation.  

 

 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE