28 Sep
Ce 28 septembre, c’est la rentrée scolaire au Bénin. Au premier jour de classe, à Cotonou, les élèves étaient bien au rendez-vous, les uns pour prendre leurs premiers cours, et les autres pour remplir des formalités diverses.

La tenue kaki domine le décor devant plusieurs établissements scolaire ce lundi matin à Cotonou. Pas de doute, l’école a rouvert après les courtes vacances conséquence de la pandémie de coronavirus. Cette dernière est d’ailleurs toujours présente. Pour éviter le virus, certains élèves portent aussi leur cache-nez, un accessoire d’usage depuis la reprise des cours après la suspension pendant la dernière année scolaire. Une autre mesure barrière bien remarquable, c’est le lavage des mains.

Une élève se lave les mains au Cours Secondaire Notre Dame de Cotonou

Mais quand les élèves consultent les tableaux d’affichage, point de geste barrière !

Des élèves consultent le tableau d'affichage au CEG Gbégamey de Cotonou

Démarrage effectif des cours 

L’ambiance n’est pas la même partout. Au Cours secondaire Notre Dame, elle est bien studieuse. Dès 7h, les cours élèves, installées une par table, prennent leurs premiers cours de l’année déjà. Ici, la pré-rentrée avait effectivement bouclé les réglages pour le démarrage des cours selon les explications de la directrice. 

 

Formalités d’inscription 

Juste en face de l’établissement catholique, l’école et le collège publics n’en sont pas encore aux cours proprement dits. Au Collège d’enseignement général de Gbégamey, la cour grouille de monde. Les élèves vont et viennent. De nombreux autres accompagnés de leurs parents sont attroupés devant les services d’accueil pour les formalités d’inscription des nouveaux admis dans l’établissement. 

Non loin du CEG, les écoliers du complexe scolaire public du quartier affiche le même décor. Il y a en plus ici, le nettoyage et les travaux de construction de nouvelles salles de classes. Les rares écoliers accompagnés de leurs parents sont souvent munis de balais pour le nettoyage. En somme, une ambiance de pré-rentrée inachevée comme a pu le constater ailleurs le préfet du Littoral. 

Réfection des salles de classe 

Jean-Claude Codjia, à la tête d’une délégation de la préfecture et de la mairie de Cotonou était au Complexe scolaire de Sikè Sud pour constater l’effectivité de la rentrée scolaire. La visite s’est rapidement transformée en une séance de travail avec l’Association des parents d’élèves qui a émis le vif souhait de voir réfectionner les salles de classes des écoles publiques de Cotonou. Ce à quoi l’autorité s’est engagé, promettant un travail avec symbiose avec la mairie.

 

 

 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE