22 Mai

 

Comment bien communiquer dans les langues nationales du Bénin autour du Covid-19 alors que les termes liés à la maladie à coronavirus sont nouveaux ? En prenant de court le monde en l’espace de quelques semaines, le Covid-19 pose en effet d’énormes défis de communication notamment pour les communicateurs dans les langues africaines. Charles Ligan, enseignant de linguistique à l’Université d’Abomey-Calavi tente une approche de solution pour informer et sensibiliser avec les termes justes dans les langues béninoises. Le spécialiste, journaliste par ailleurs, publie à cet effet un livre : “Covid-19 : Enjeux linguistiques et terminologies pour la communication de crise sanitaire”. L’auteur était invité ce vendredi 22 mai 2020 sur la matinale de la télévision nationale, 5/7 Matins.

A travers son livre, Charles Ligan apporte des solutions aux communicateurs et aux journalistes en langues béninoises en particulier dans leurs efforts de traduction ou d’adaptation des nouveaux termes introduits par la pandémie du Covid-19. 

Fantaisies linguistiques

L’auteur qui a plusieurs années durant exercé en tant que journaliste en langue nationale goun à l’ORTB constate que les “solutions de facilité” trouvées par ses confrères pour désigner un mal qui n’est pas connu des communautés utilisatrices des langues béninoises ne sont pas sans conséquences. Pour Charles Ligan, les difficultés à traduire le terme “Covid-19” par exemple, peuvent donner lieu à des “fantaisies linguistiques dans les médias” qui ont pour effets à la fois “d’en rajouter à la psychose” et de “banaliser le mal”.


« On ne peut pas nommer des réalités qui ne font pas partie de l’expérience des dépositaires des langues », soutient Dr Ligan.

Le linguiste indique néanmoins des pistes pour la formation de néologismes béninois équivalents à ceux en vogue dans le contexte de la pandémie actuelle. L’enjeu est de réussir à informer et sensibiliser avec les mots justes dans les langues locales. Ainsi, s’appuyant sur la description du coronavirus (virus à couronne), Charles Ligan enrichit le lexique de la langue fon du Bénin avec quelques nouveaux mots pour désigner le Covid-19. 

 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE