06 Nov

C’est parti pour le Nov’art. Le projet culturel du Novotel de Cotonou a été lancé, jeudi 5 novembre par le vernissage de sa première exposition, « Le théâtre de nos demeures ».

Il y a bien eu une phase protocolaire ce jeudi soir au Novotel avec de brefs discours. Dans l’ordre, le directeur des hôtels Novotel Orisha et Ibis de Cotonou, Stéphane Jamin, pour présenter le projet, le conseiller artistique du Nov’Art, Charly d’Almeida pour son témoignage et son mot à l’endroit de ses jeunes collègues créateurs puis le ministre de la Culture pour lancer officiellement le projet.

Mais cette cérémonie reste bien anecdotique car les invités à la soirée de gala ont dû constater que l’évènement en lui-même se laissait déjà découvrir une fois dans les locaux de l’hôtel. Les halls, les couloirs, le bar, le jardin, tout dans l’hôtel reflétait bien le concept du Nov’Art : faire du Novotel une galerie d’art au profit des jeunes créateurs béninois.


Pour cette première exposition du Nov’Art qui va durer trois mois, soit jusqu’à début février 2021, le parrain du projet et premier artiste à exposer, Charly d’Almeida propose peinture et sculpture aux amoureux d’art qui n’ont pas boudé leur plaisir à admirer les œuvres attractives dans tous les coins du complexe.

Mis en place par le Novotel de Cotonou pour promouvoir les talents artistiques locaux, le Nov’Art fera se relayer les créateurs béninois tous les trois mois. Les heureux élus – car les artistes seront sélectionnés sur évaluation – auront la chance de toucher une cible privilégiée au sein de la clientèle de l’hôtel. “Plus qu’un projet, le Nov’Art est une ambition forte, celle de devenir un acteur majeur de la promotion des artistes plasticiens, des designers, des stylistes, des musiciens béninois,… reconnus mais aussi des artistes émergents”, résume le directeur des hôtels Novotel Orisha et Ibis de Cotonou.

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE