jeudi, 14 décembre 2017 12:44

Actu web : la guerre est déclarée entre Facebook et ses anciens employés

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Plus rien ne va entre Facebook et ses anciens employés. Ces dernières semaines, plusieurs anciens cadres de Facebook ont exprimé leur désaccord vis-à-vis des directions prises par le réseau social de Mark Zuckerberg.

Dans une vidéo datant du mois de novembre Chamath Paliapitiya, qui avait rejoint l'entreprise en 2007 en tant que vice-président en charge de la croissance des audiences, a accusé Facebook de "détruire la société". Pour lui, le réseau social "érode les fondements du comportement des gens" et il ressent une "énorme culpabilité" à avoir aidé à créer des outils qui "déchirent le lien social".

Avant lui, c’est Sean Parker, ancien président de Facebook qui, le 8 novembre dernier, a mis en garde sur les dangers que représente le réseau social. Pour lui, Facebook exploite les vulnérabilités de l’humain et sa psychologie pour lui donner envie de poster plus de contenu, qui rapporteront plus de likes et de commentaires.

Facebook réplique

C'est rare que Facebook réponde aux critiques de ses anciens employés ou détracteurs. Mais chose inédite, le réseau social a décidé de réagir à la dernière avalanche de réaction qu'il subit.

L'entreprise californienne n'a pas formellement ou directement rejeté les protestations de ses anciens employés, rapporte France 24. Facebook a expliqué dans un communiqué que l'entreprise avait bien changé depuis le temps de Chamath Paliapitiya et de Sean Parker. Et que leur raisonnement ne tient pas compte des réalités actuelles.

Pour donner du poids à ces arguments, Facebook souligne le "travail et les recherches qui sont menées en extérieur avec des universitaires" pour mieux comprendre les effets des médias sociaux, notamment sur le cerveau.

Lu 1306 fois
0
0
0
s2smodern