mardi, 13 mars 2018 10:16

Négociations gouvernement-syndicats : la CSTB pose les conditions de sa participation aux discussions

0
0
0
s2smodern
powered by social2s

La confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB) ne fera qu’un simple acte de présence à la séance de négociation qui s’ouvre aujourd’hui avec le gouvernement. La délégation de cette confédération ne compte pas participer aux discussions. C’est ce qu’un responsable de la CSTB a confié à l’ABP

.

La rétrocession des fonds défalqués des salaires des fonctionnaires en grève est un préalable non négociable pour la CSTB.

“La position de la CSTB est claire. Nous avons déjà signifié ensemble avec les autres centrales depuis la dernière rencontre tenue, il y a quelques semaines que tant que les fonds défalqués ne seront pas rétrocédés par le gouvernement, nous n’allons plus venir nous asseoir à une table de négociations et que le gouvernement ne nous invite plus aux négociations.”, a déclaré Mathurine Sossoukpè, la secrétaire générale adjointe de la CSTB a affirmé.

La délégation de la CSTB devrait se retirer juste après l’ouverture de la séance ce jour. Elle affirmera sa position pour ensuite quitter la salle de négociation à en croire Mathurine Sossoukpè.

La CSTB et plusieurs autres organisations syndicales ont lancé une grève qui paralyse la fonction publique, l’éducation et la santé notamment, depuis le 16 janvier 2018. Jugeant cette grève illégale, le gouvernement a opéré des ponctions sur les salaires des fonctionnaires grévistes.

 

Marième Diallo

Lu 1796 fois
0
0
0
s2smodern