mardi, 07 août 2018 16:35

Banikoara : 22 conseillers veulent destituer le maire Bio Sarako Tamou

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Le maire de la commune de Banikoara est sur la sellette. 22 des 29 élus de la commune veulent lui retirer leur confiance. Ils ont adressé ce mardi au maire contesté une lettre lui demandant de convoquer une session pour le vote de défiance.

Ils se sont réunis au sein d’un “Collectif des élus communaux pour un nouveau départ de la commune de Banikoara”. Leurs griefs tiennent en quatre points dont le contenu n’est pas cependant précisé : gestion solitaire, abus de pouvoir, mauvaise gestion et politisation du personnel de la mairie, mauvaise planification des ressources financières et matérielles.

“Je prends acte”

Isolé, le principal visé refuse de “communiquer” autour de l’affaire. “Je prends acte”, nous a confié le maire Bio Sarako Tamou  que nous avons joint au téléphone ce mardi. Il devrait transmettre le dossier au Préfet de l’Alibori conformément aux textes. Une conciliation sous les ordres de l’autorité de tutelle pourrait ramener la confiance entre le groupe des 22 conseillers et le maire. En cas d’échec, la session sera organisée.

Bio Sarako Tamou, élu conseiller FCBE en 2015, dirige la commune de Banikoara depuis janvier 2016 après avoir remplacé Innocent Sanni Sabi Yô dont l’élection avait été invalidée par la Cour suprême. Partisan de Sébastien Ajavon pour la présidentielle de 2016, le trentetaire édile la commune championne du coton, soutient désormais les actions du président de la République. Le 22 juillet 2018, semaines, il a été le porte-parole du Bloc progressiste, l’un des rassemblements politiques autour de Patrice Talon qui faisait une sortie à Cotonou.

Si depuis 2016, plusieurs maires opposants ont été destitués, la demande de destitution d’un maire qui a fait allégeance au pouvoir sera suivie de très près par ceux qui voyaient la main du régime dans les destitutions précédentes. 

Lu 1088 fois
0
0
0
s2smodern