jeudi, 06 décembre 2018 12:39

Le numérique au coeur de la visite de la présidente d’Estonie au Bénin

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Kersti Kaljulaid, la présidente de la République d’Estonie achève ce jeudi une visite de trois jours au Bénin. Un séjour qui a été surtout marqué par la question du numérique.

Arrivée à Cotonou dans la soirée du mardi 4 décembre 2018, c’est au deuxième jour de sa visite que la présidente de l’Estonie a été la plus active.

Dans l’univers des startups à EtriLabs

Dans la matinée du mercredi 5 décembre, elle a effectué une visite dans les locaux d’EtriLabs, un incubateur de jeunes pousses béninoises installé à Cotonou depuis plusieurs années.

Au terme de sa visite, Kersti Kaljulaid n’a pas caché ses impressions. “J’ai vu ici les mêmes choses que j’ai vues en Estonie il y a 10 ans et 15 ans et que je continue de voir encore”, a-t-elle témoigné. Pour elle, il y a de l’espoir pour que les entreprises béninoises s’associent avec celles de son pays pour développer des solutions qui répondent aux préoccupations locales.

Ulrich Sossou, directeur technique d’EtriLabs qui accueille actuellement 21 startups, partage la même espérance. “Ce qu’on attend, c’est une meilleure collaboration entre les deux pays pour permettre à des jeunes qui sont ici de voir ce qui se fait ailleurs et d’apprendre d’expériences d’entrepreneurs plus avancés dans un pays comme l’Estonie”, a-t-il souhaité.

Pour la ministre de l’Economie numérique, les attentes sont encore plus grandes. “Nous attendons beaucoup de ce partenariat, parce que, comme vous l’avez vu, la présidente estonienne a tenu à voir les startups à l’oeuvre. C’est bien la preuve que cet écosystème numérique que nous voulons doit se développer et que les retombées doivent rester au Bénin et au Béninois”, a déclaré Aurélie Adam Soulé Zoumarou.

Rencontres au palais de la Marina et à Seme City

Dans la même journée, et avant d’aller à EtriLabs, Kersti Kaljulaid s’était rendue au palais de la Marina où elle a été reçue en audience par le président de la République. Les deux chefs d’Etat ont d’abord eu un tête à tête élargi à quelques membres de leurs cabinets respectifs pour échanger autour de la gouvernance numérique, principal sujet de coopération entre les deux pays.

Une rencontre bilatérale a ensuite permis d’élargir les discussions. Au cours de celle-ci, les autorités ont réaffirmé leur souhait de s’inspirer de l’expérience de l’Estonie dans la mise en place le portail national des e-services et d’autres applications. Parallèlement, plusieurs entreprises estoniennes ont manifesté leur souhait d’investir au Bénin. Au terme de la rencontre, Kersti Kaljulaid et Patrice Talon ont parrainé la signature d’un mémorandum d’entente relatif aux consultations politiques entre les ministères étrangères. Tout ceci a été clôturé par la lecture d’un communiqué conjoint des deux chefs d’Etat

En début d’après midi, la présidente estonienne a pris part à un panel de haut niveau dans les locaux de Seme City à Cotonou. Ici aussi, le numérique était au centre des discussions. Aux côtés des ministres Abdoulaye Bio Tchané du plan et du développement, Aurelien Agbénonci des affaires étrangères, Aurelie Adam Soulé Zoumarou de l’économie numérique les échanges ont tourné autour de l’“importance du numérique dans le développement”.

A la fin du panel, un accord de partenariat et de services a été signé entre la e-Governance Academy de Tallinn et le gouvernement du Bénin. Ce jeudi, dernier jour de sa visite, Kersti Kaljulaid est attendue à la Fondation Zinsou. Elle effectuera aussi un déplacement au Centre de Promotion de l’artisanat de Cotonou.

Lu 390 fois
0
0
0
s2smodern