Adonis BOHOUN

Adonis BOHOUN

Plus de séminaires, ateliers, foras et autres activités à l’intérieur du pays ! C’est une décision du gouvernement béninois. Elle s’inscrit dans le cadre de la rationalisation des dépenses publiques. Quel est l’impact économique d’une telle décision sur les activités des promoteurs d’hôtels, les acteurs culturels, les commerçants en général ?

Le Fonds National de la Microfinance (Fnm) envisage associer à ses services, la technologie afin de rendre plus pratique les opérations. Le projet de finance digitale vers lequel il se tourne, vise à améliorer l’impact du Programme de microcrédit aux plus pauvres (Mcpp) en offrant la possibilité à ses clients de mener leurs opérations de prêt et de remboursement depuis leur téléphone portable.

Va-t-on vers la fin de la grève qui secoue depuis le 16 janvier 2018, les universités publiques du Bénin ? C’est la question que l’on est tenté de se poser à l’issue de la dernière séance de négociation entre la ministre de l’Enseignement Supérieur Marie-Odile Atanasso et les responsables de l'Intersyndicale des enseignants des universités nationales du Bénin ce 20 février.

Le calme est revenu à Tanguiéta ; les chasseurs regrettent leurs actes de vandalisme commis sur les installations de African Parks Network le 17 février 2018 dans la commune. C’est l'information à retenir de la médiation de trois ministres dépêchés pour rencontrer les différentes parties.qui se sont rendus sur le site.

Le 19 février 1990 s'ouvrait la conférence nationale des forces vives de la nation à PLM Alédjo. 28 ans après, que pensent les Béninois de cet événement qui a marqué l'histoire du pays ?

Un nouveau cap a été franchi dans la gestion et le suivi des Mangroves au Bénin. Le projet de restauration, conservation et gestion durable des mangroves du Costa-Rica et du Bénin face au changement climatique a été lancé ce 17 février 2018. Encore dénommé “Projet Mangroves Costa-Rica Bénin, C’est une initiative de la coordination pour la recherche et le développement en environnement (Corde-Ong)

Au cœur de l’actualité ces deniers jours, la levée de l’immunité de certains députés et anciens ministres béninois. Le sujet pourrait être à l’ordre du jour de la prochaine session ordinaire de l’assemblée nationale. Cette procédure de levée d’immunité parlementaire qui n’a jamais encore aboutie au Bénin, la sera –t-elle sous la 7ème législature ? Quelles sont les raisons du non aboutissement de cette procédure et comment arrivera -t-on à envoyer les députés répondre de leurs actes passés ou présents devant la justice, comme c’est le cas pour tout citoyen Béninois ?

Page 1 sur 103