NOS RADIOS EN DIRECT  

direct radio bénin   direct atl fm   direct radio parakou


C'est fait. L'Assemblée nationale a voté hier jeudi 22 janvier 2015, la loi portant code de l'information et de la communication en République du Bénin. Le projet de loi était en examen sur la table des députés depuis lundi dernier. C'est par 38 pour, 00 contre et 02 abstentions qu'il a été adopté. Pour les journalistes, l'adoption de cette loi signifie la fin d'un vide juridique dans leur secteur d'activités. Au delà, elle apporte plus de réglementation dans le secteur, ce qui réjouit les associations des professionnels des médias.

Lire aussi : Quelles nouveautés va apporter le code l'information et de la communication en examen au parlement ?

Franck Kpochémé, Président de l'Union des professionnels des médias du Bénin ne cache pas sa joie à ce propos. "Mes impressions sont naturellement bonnes", a-t-il lâché après l'aboutissement du document. Il se félicite particulièrement du caractère unique du code qui va régir désormais tout le secteur. "La toute première innovation, c'est que nous finissions avec une législation éclatée parce que depuis, nous avons évolué de manière éparse. Lorsqu'on parle de la presse écrite, le texte de loi est à part et lorsqu'on parle de l'audiovisuel, il fallait s'en référer à d'autres textes. Donc, nous disposons désormais d'un code qui prend en compte tous les domaines concernant le secteur de la communication et de l'information", a expliqué Franck Kpochémè.
Il se réjouit également du fait que le code définit clairement les critères pour être journaliste au Bénin mais aussi les conditions d'accès aux sources d'informations. La loi supprime aussi certaines peines d'emprisonnement pour les délits de presse, notamment les délits envers les personnes.

Le ministre en charge de la communication, Jean Gbéto Dansou est tout aussi heureux de l'aboutissement du projet de loi. "La liberté de la presse est en train de devenir une réalité dans notre pays et je crois que ce qui est en train de se passer est un événement inédit", se réjouit-il. C'est pour cela, il a tenu à remercier l'Assemblée nationale et les professionnels des médias pour le travail abattu.

Il revient maintenant au Président de la République de promulguer la loi pour qu'elle entre effectivement en vigueur.

 

Maurice Thantan

Commentaires  

0 #1 dotou elphege 23-01-2015 20:32
je remercie tous les medias pour le travail qu'ils ont fais pour la nation beniniose, je vous remercie infiniment
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir