NOS RADIOS EN DIRECT  

direct radio bénin   direct atl fm   direct radio parakou


Le ministre des Affaires étrangères s’est exprimé, ce lundi 3 avril 2017, sur les négociations en cours avec la France pour la restitution des biens culturels du Bénin. De sa dernière rencontre avec son homologue français, Aurelien Agbénonci pense que “l’espoir est permis”.

Le chef de la diplomatie béninoise avait été chargé par le président de la République de diriger une délégation béninois auprès des autorités françaises. C’était quelques semaines après la réception de la lettre du ministre des Affaires étrangères de la France qui a répondu par la négative à la requête de l’Etat béninois réclamation ses trésors royaux pillés lors de la conquête coloniale. A en croire Aurelien Agbénonci, son homologue français lui a laissé une “impression d’ouverture”, ce qui lui fait croire que “l’espoir est permis” :

“Je suis assez optimiste quant à l’aboutissement de notre démarche. Mais cela nécessite du travail, de la sérénité, de la confiance mutuelle. Je crois que le ministre français des Affaires étrangères et moi-même, nous nous faisons confiance et cela, à mon avis, devrait permettre d’avancer assez bien.”

Une pétition portée par le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) a été adressée au président français. Les signataires, des élus béninois et français notamment, demandent à François Hollande de poser un acte historique avant son départ du pouvoir en restituant au Bénin ses biens culturels répertoriés dans des musées et collections français.

Lire aussi : Le mécène congolais Sindika Dokolo s’indigne contre le refus de la France de restituer des biens culturels au Bénin

 

Vincent Agué

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir