lundi, 08 août 2016 10:22

Fonds d'aide à la culture : la Cbaac contre les réformes amorcées sans son implication

Écrit par

Deux mois après leur première sortie, les membres de la Confédération béninoise des acteurs des arts et de la culture (Cbaac) sont une fois de plus montés au créneau. Au cours d'un point de presse ce , ils ont fait le point des différentes avancés obtenues dans les discussions entamées...

 

Deux mois après leur première sortie, les membres de la Confédération béninoise des acteurs des arts et de la culture (Cbaac) sont une fois de plus montés au créneau. Au cours d'un point de presse ce 07 août 2016 , ils ont fait le point des différentes avancés obtenues dans les discussions entamées depuis le 5 juin. Ils ont profité de l'occasion pour insister sur leurs doléances.

Les réformes que le gouvernement a initiées ne rencontrent pas l'adhésion de tous, surtout des acteurs culturels. Ils n'ont pas été associés ont-ils clamé à plusieurs reprises. Certes des avancées notables peuvent être constatées après saisine par correspondance du Chef de l'Etat mais elles ne signifient nullement la fin de la crise, a estimé Pascal Wanou, vice-président de la Cbaac.

Pour recadrer leur lutte et en montrer sa légitimité, Pascal Wanou, ajoute que "nous ne sommes pas contre les réformes nous tenons à y être intimement associés".

Les artistes membres de la Cbaac exhortent le président de la république à considérer leurs doléances que sont la subvention de l'Etat à la Direction du fonds d'aide à la culture, ainsi que la construction du Théâtre national. Ce dernier point, comme le rappelle le vice président de la Cbaac, "date du fin de régime de Kérékou 2 continue de faire la honte du Bénin". Le président Boni Yayi a posé la première pierre de sa construction à Cotonou.

 

Adonis Bohoun

 

 

 

Lu 1108 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.