vendredi, 04 mai 2018 10:03

La Béninoise Laeila Adjovi enlève le grand prix au Dak’Art 2018

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Applaudissements nourris pour la Franco-Béninoise Laeïla Adjovi à l’ouverture de la 13ème édition de la Biennale de l’art africain contemporain, Dak’Art le jeudi 3 mai 2018. La photographe a remporté le Grand prix du chef de l’Etat remis par le président sénégalais Macky Sall.

Celle qui avoue avoir appris la photographie sur le tas, est une journaliste qui a fait ses premières armes à Dakar. Sa série photographique, “Malaïka Dotou Sankofa” réalisée en 2016 décroche le Grand Prix Léopold Sédar Senghor.

“Chaque fois que vous évoquez l’œuvre, citez le nom de Loïc Hoquet”, a fait savoir la gagnante qui tient à rappeler que l’œuvre est issue du travail avec le photographe Loïc Hoquet, par ailleurs père de sa fille.

Les autres distinctions

L’Uemoa avec ses 5 millions de francs CFA, récompense le photographe Ivoirien Franck Fanny, tout comme l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif) qui décerne à la Marocaine Souad Lahlou, le prix de la diversité culturelle. Le prix de la Révélation du ministère de la Culture du Sénégal est revenu à l’artiste Nigérian Olanrewaju Tejuoso, qui a fondu en larmes, en recevant son prix des mains du ministre Abdou Latif Coulibaly.

“L’heure rouge”, c'est le thème de la 13ème édition de la biennale de l’art africain contemporain qui se tient du 03 mai au 02 juin. Elle met à l’honneur le Rwanda et la Tunisie, . Dakar se veut en effet, la capitale de la réflexion stratégique sur l’avenir de l’art africain contemporain. Artistes, galeristes, promoteurs, conservateurs et journalistes entre autres, participent à cette rencontre des arts visuels.

 

 Yves-Patrick Loko

Lu 665 fois
0
0
0
s2smodern

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.