mardi, 09 avril 2019 13:59

La CEDEAO prépare un plan d’action pour la restitution des biens culturels africains

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

La question de la restitution du patrimoine africain devient régionale. La CEDEAO prépare son plan d’action 2019-2023 pour le retour des biens culturels africains et leur conservation. Cotonou abrite dans ce cadre du 9 au 11 avril une réunion des responsables du patrimoine et des musées des Etats membres de la CEDEAO.

Sous l’égide du commissaire aux affaires culturelles de la CEDEAO, Leopoldo Amado, les experts doivent élaborer une feuille de route pour une démarche collective des pays ouest-africains en vue du retour des biens culturels détenus à l’étranger.

“L'objectif global visé par la CEDEAO à travers ce plan est de contribuer au retour dans leurs pays d'origine du patrimoine culturel des pays africains hors du continent, afin de reconstituer le patrimoine culturel régional", a fait savoir M. Amado.

Le plan d’action régional a été demandé par la Conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO lors de sommet de décembre 2018 à Abuja. Les chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao avaient adopté une déclaration politique sur le retour des biens culturels africains dans leurs pays d’origine.

Les experts réunis à Cotonou doivent aussi faire faire la cartographie des biens culturels africains des Etats membres de la Cedeao conservés dans les pays occidentaux ; procéder au diagnostic de la conservation et de la protection du patrimoine culturel de ces Etats ; et de définir la stratégie de conservation des biens une fois retournés dans leurs pays d’origine.

“Il faudrait que les propositions qui vont constituer ce plan d’action régional, tant attendu par les chefs d’Etat, soient des propositions concrètes à court, moyen et long termes ; des propositions pour l’intérêt régional, avec une répartition des responsabilités aussi bien au niveau des Etats qu’au niveau de la Communauté”, a indiqué M. Amado.

La réclamation des biens culturels africains a été inaugurée par le Bénin auprès de la France. Une démarche qui a déjà abouti à l’engagement de la France rendre au Bénin 26 oeuvres parmi quelques 4.500 à 6.000 objets selon les autorités. Dans la foulée, le président français Emmanuel Macron avait promis de retourner à tous les autres pays africains leurs biens culturels.

“Le Bénin, conscient de sa place de pionnier de la question, tient à rappeler aux Etats membres de la Cedeao et au monde entier que nos biens culturels sont une partie de nous-mêmes et constituent l’essence même de notre histoire”, a déclaré Oswald Homeky, ministre de la Culture du Bénin, à l’ouverture de la réunion de la CEDEAO.

Lu 1097 fois
0
0
0
s2smodern