SUIVEZ EN DIRECT

atlantic fm

Dans la commune de Gogounou, plusieurs tonnes de coton ont été consumées dans un incendie ce dimanche 1er janvier 2017. La récolte de coton partie en fumée appartient au groupement des femmes productrices du village de Wêrê. L’incendie serait l’oeuvre d’enfants bouviers. Ces derniers auraient mis le feu au tas de coton disposé dans un marché réservé avec un briquet.

Pour les cultivateurs et les agents de développement local, c’est la désolation. “C’est un malheur pour moi”, a laissé entendre le président de l’Union communale des producteurs de coton de Gogounou, l’air abattu. L’incendie a ravagé plus de 82 tonnes d’or blanc, a précisé Hakibou Moussa, responsable de développement local.

Malgré l’élan de solidarité de la population et l’arrivée des sapeurs pompiers, la récolte n’a pu être sauvée qu’en partie. Le préfet de l’Alibori partage la peine des populations. “Ce que je constate ici n’est pas bon. C’est comme un coup à la commercialisation du coton graine”, a regretté Moussa Mohamadou. Il a ensuite invité les populations à la vigilance et à la prudence pour éviter des sinistres similaires à l’avenir.

 

Maurice Thantan

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir