mercredi, 25 février 2015 10:05

Pour l'interdiction des oeufs réfrigérés, les aviculteurs mettent la pression sur le ministre du Commerce

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Après leurs précédentes sorties pour s'insurger contre l'importation des oeufs de table réfrigérés, l'Interprofession des aviculteurs du Bénin est encore montée au créneau ce 24 février 2015. Elle a exprimé son mécontentement face à la non...

Après leurs précédentes sorties pour s'insurger contre l'importation des oeufs de table réfrigérés, l'Interprofession des aviculteurs du Bénin est encore montée au créneau ce 24 février 2015. Elle a exprimé son mécontentement face à la non-signature de l'arrêté interministériel d'interdiction de l'importation des oeufs de table réfrigérés. En effet à la suite des premières manifestations d'août et septembre 2014, un comité de crise mis en place a suggéré de prendre un arrêté interministériel contre l'importation des oeufs de table réfrigérés.

Selon Constant Kènoukon, secrétaire général de l'Interprofession des aviculteurs du Bénin, le ministre de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche aurait déjà apposé sa signature sur l'acte d'interdiction. Mais le document serait encore bloqué dans les couloirs du ministère du Commerce. Il appelle donc l'autorité concernée à passer aussi à l'acte. Le geste devrait sauver à en croire Constant Kénoukon, la filière avicole béninoise.

Les acteurs du secteur se disent confiants quant à leur capacité à couvrir les besoins des consommateurs tant en qualité qu'en quantité. Ils annoncent un autre front, celui de la lutte contre l'importation de milliers de tonnes de volailles congelées.

 

Adonis Bohoun

Lu 14426 fois
0
0
0
s2smodern