vendredi, 14 juillet 2017 12:46

Revue de presse du 14 juillet 2017

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 14 07 17

Issa Bah Séko

 

Comme annoncés, les résultats du Baccalauréat sont tombés hier. Ils sont 46.756 candidats admis, soit 41,78% de taux de réussite nous informe le quotidien l’actualité. L’actualité a été témoins des cris de joie mais aussi de détresse lors des délibérations. Le potentiel relève que la série C vient encore en tête avec un taux de réussite de 55,08% et que la série G1 vient fermer la marche avec un taux d’admissibilité de 19,32%. Le canard ajoute que le département de l’Atlantique est 1er avec 39,17% et que le mono tient la lanterne rouge avec 20,55%. A sa page 12 le potentiel a publié les grandes tendances selon les séries et les départements. Les quotidiens l’évènement précis, l’autre quotidien, Afrique Express, nous informent que le Directeur de l’Office du BAC, Alphonse da SYLVA a été félicité par les ministres Marie Odile Atanasso et Lucien KOKOU pour l’organisation réussie de cet examen. Le journal les 4 vérités va loin et estime que le Directeur de l’office du BAC mérite d’être décoré par le Président TALON.
Conseil des ministres du mercredi dernier, l’autre quotidien annonce que plusieurs dossiers ont été approuvés. Le canard parle de plusieurs mesures sociales adoptées par le gouvernement ; dont entre autres 8739 recrutements dans l’administration publique, les fonds de micro crédits aux plus pauvres augmentés, mais surtout la moralisation de la vie publique avec le dossier de la gestion de la filière coton transmis au procureur de la République. Et le quotidien le clairon voit l’espoir renaître chez les jeunes avec ce recrutement annoncé dans la fonction publique. L’évènement précis constate que le régime Talon a déclenché sa politique des mesures sociales avec l’augmentation du fonds de micro crédit aux plus pauvres. Afrique Express lui parle du renforcement de l’effectif du personnel de l’Etat avant fin 2017, et annonce que 20 mille agents seront recrutés. C’est une bonne nouvelle signale le journal.

Rendons nous dans la famille des disciples de Saint André c’est-à-dire les policiers. Et c’est le quotidien Fraternité qui revient sur la grogne au sein des policiers béninois. Fraternité parle des raisons de la guéguerre à la police et nous apprend que selon des indiscrétions le synapolice est dirigé par l’inspecteur de police Clément Akiyé. Ce syndicat est composé majoritairement de hauts gradés alors que le second syndicat, le synagab Syndicat National des gardiens et brigadiers de paix est composé des hommes de rang. Le Synagab est dirigé par Komlanvi Apégnan. Les deux syndicats sont à couteaux tirés et les positions semblent tranchées constate Fraternité qui voit le fossé grand ouvert entre les officiers et les hommes de rang. A l'origine, une pétition adressée au Pdt Patrice Talon dans laquelle certains membres du syndicat national des gardiens et brigadiers de paix SYNAGAB exigent le retrait d’un décret afin que chaque agent de police rejoigne le corps qu’il mérite au regard de ses diplômes et expériences professionnelles. Toute chose que n’admet pas le Synapolice. Fraternité évoque plusieurs autres dissensions au sein de la police nationale et constate que le torchon brûle toujours entre les hauts gradés et les hommes de rang. Cette guéguerre à la police a d’ailleurs inspiré l’enfant Claudio caricaturiste du même journal à produire une caricature où l’on voit deux chefs policiers se cogner violemment la tête jusqu’à faire tomber leur bérets. Le combat est si fort qu’il a attiré les bandits enfermés au violon à suivre la scène depuis la fenêtre. Et l’un des bandits s’écrie ! Ça c’est quelle pagaille ça ? Nous les bandits, on s’entend mieux.

 

Issa Bah Séko

Lu 1202 fois Dernière modification le vendredi, 08 septembre 2017 08:57
Plus dans cette catégorie : « Revue de presse du 18 octobre 2016

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.