mercredi, 21 mars 2018 20:14

Pourquoi le Bénin n’a pas (encore) signé l’accord créant la Zone de libre-échange de l'Union africaine

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Le Bénin n’a pas signé ce mercredi 21 mars à Kigali l’accord de création de la Zone de libre continentale (Zlec) de l’Union africaine. En dépit du soutien à l’initiative, le Bénin réserve sa signature pour plus tard, a décidé le gouvernement en conseil des ministres ce même jour.

La signature béninoise de l’accord interviendra après “des consultations nationales nécessaires avec le parlement, les acteurs sociaux et économiques”, indique le communiqué du conseil des ministres.

La Zone de libre-échange mise en place par l’Union africaine vise à développer le commerce intra-africain en sautant les barrières douanières.

Pour le gouvernement du Bénin qui “approuve la Déclaration de Kigali relative au lancement de la Zlec”, il est nécessaire de mener des “études préalables plus approfondies” sur le projet :

“Une feuille de route réaliste, tenant compte des spécificités de chacune des régions économiques, permettrait de mieux éclairer et d’orienter les décideurs nationaux pour l’atteinte des objectifs socio-économiques et politiques pertinents.”

Le Bénin, à travers le ministre des Affaires étrangères Aurelien Agbénonci, a cependant participé au sommet ayant abouti à la signature de l’accord par 44 Etats africains.

Comme le Bénin, le Nigeria voisin fait partie des pays (l'Érythrée, le Burundi, la Namibie, la Sierra Leone...) qui ne se sont pas engagés ce mercredi à Kigali. C’est dimanche que le président du géant de l’économie africaine a annoncé que le Nigeria suspendait sa participation à la Zlec.

Lu 920 fois
0
0
0
s2smodern

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.