lundi, 11 juillet 2016 14:53

Des poubelles de trottoir font leur apparition sur une artère de Cotonou

Écrit par

Une cinquante de poubelles en matériau recyclable bordent désormais les trottoirs de l'axe Place du Souvenir-Aéroport Cardinal Bernardin Gantin à Cotonou.

Une cinquante de poubelles en matériau recyclable bordent désormais les trottoirs de l'axe Place du Souvenir-Aéroport Cardinal Bernardin Gantin à Cotonou.

On a déploré leur absence pendant longtemps. Des messages de sensibilisation étaient diffusés dans les médias, invitant les citoyens à ne pas jeter leurs déchets dans la rue. Seulement, la sensibilisation ne disait pas où les déposer dans une ville où la salubrité reste un gros défi pour ses 800 000 habitants et sa municipalité.

Désormais, c'est chose faite, du moins sur cet axe. Le Programme d'urgence de gestion environnementale en milieu urbain (Pugemu) est le maître d'ouvrage de cette nouveauté dans le paysage cotonois. Pour son coordonnateur, l'ancien député Samou Séidou Adambi, il s'agit surtout de garder propre cet axe qui est l'entrée principale dans Cotonou et dans le Bénin pour tout visiteur débarquant à l'aéroport. Le projet pilote veut avant tout faire une première bonne impression aux étrangers découvrant notre pays.

Les usagers de l'artère en question ont accueilli à sa juste valeur cette initiative qui fera d'eux de meilleurs eco-citoyens, ou plutôt de meilleurs eco-citadins. Les plus consciencieux d'entre eux se sentent soulagés de ne plus devoir garder leurs déchets dans leurs sacs à main jusqu'à la maison ou au bureau.

Mais bien qu'il soit favorablement apprécié, le projet n'ira pas plus loin. Il n'est pas question de l'étendre à d'autres rues de Cotonou. Le Pugemu craint surtout que les populations fassent de ces poubelles destinées à des déchets légers des dépotoirs pour leurs ordures ménagères au lieu de s'abonner aux structures de collecte des déchets ménagers. Ce risque n'existe pas dans ce quartier qui abrite surtout des services administratifs et non des ménages.

Néanmoins Samou Séidou Adambi invite à la vigilance collective pour signaler à la police tout acte d'incivisme sur ces poubelles.

 

Géraldo Agohoué

Lu 5546 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.