mardi, 16 août 2016 10:37

Vers l'interdiction de l'usage des sachets plastiques au Bénin

Écrit par

L'utilisation des sachets plastiques pourrait bientôt être interdite au Bénin. Une deuxième proposition de loi a été introduite au parlement après l'échec de la première tentative en 2014. Interrogé par Radio Bénin, son auteur, le député Jean Eudes Okoundé, explique son...

L'utilisation des sachets plastiques pourrait bientôt être interdite au Bénin. Une deuxième proposition de loi a été introduite au parlement après l'échec de la première tentative en 2014. Interrogé par Radio Bénin, son auteur, le député Jean Eudes Okoundé, explique son initiative vise l'amélioration du cadre de vie de la population.

Le projet de loi inscrit à l'ordre du jour de la première session ordinaire de l'Assemblée Nationale qui a débuté le 12 avril 2016 interdit la production, l'importation, la commercialisation, la détention, la distribution et l'utilisation des sachets plastiques. Pour Jean Eudes Okoundé, c'est le fruit d'une étude menée en 2002 dans 96 ménages du Bénin. Cette étude a permis de quantifier 603 kg de sachets plastiques que ces ménages utilisent par an. Cette utilisation en constante évolution crée des dommages pour la santé et l'environnement. Pour limiter les dégâts, la collaboration entre le député et les cadres du ministère du cadre de vie, ont accouché d'une proposition qui vise la suppression des sachets plastiques dans l'univers commercial au Bénin, seul pays de l'Uemoa qui autorise toujours l'utilisation des sachets plastiques.

L'annonce de la proposition de loi a fait naître une lueur d'espoir dans le coeur des membres de la société civile. Victor Gbedo, expert en gestion des déchets à l'ong Bethesda salue l'initiative.

Vers un échec ?

En 2014, un projet similaire a été introduit au parlement. Hélas, il n'a pas connu un sort heureux. Interrogé sur le sort que pourrait avoir sa proposition de loi, Jean Eudes Okoundé se dit confiant de son adoption après une étude en plénière. "Le contexte n'est pas le même, aujourd'hui les choses ont évolué et les uns et les autres ont vu le danger que nous courrons en laissant en l'état la situation", a clamé le député. Une raison d'échec serait la pression des industriels sur les députés pour un vote contre ce projet. Le député ne redoute pas cette intervention mais il compte sur ces collègues qui déjà sensibilisés ne "vont pas vouloir dévier de ce qui est bon pour la population" . L'environnementaliste Victor Gbedo promet une grande mobilisation des organisations non gouvernementales pour lutter contre cette pression si elle intervenait.

Les utilisateurs des sachets plastiques ne voient pas le phénomène du même oeil. Sans solution de rechange, ils estiment qu'il ne faut pas alors entamer un tel processus.

Quelles solutions alternatives ?

Les sachets plastiques utilisés au Bénin sont non dégradables. La seule option demeure les sachets plastiques biodégradables. Ces derniers sont indisponibles pour le moment sur le marché local. Pour pallier à cette situation, Victor Gbedo propose l'utilisation des corbeilles, des emballages en carton, en papier dans les lieux de commerce.

 

Adonis Bohoun

Lu 1371 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.