vendredi, 29 avril 2016 10:17

Le mandat d'arrêt international contre Blaise Compaoré annulé

Écrit par

L'ancien président du Burkina Faso n'est plus sous la menace d'un mandat d'arrêt international. Celui émis par la justice militaire de son pays à son encontre a été annulé. C'est la cour de cassation de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso qui a rendu cette décision ce jeudi 28 avril 2016. Elle a évoqué un vice de forme pour la justifier...

L'ancien président du Burkina Faso n'est plus sous la menace d'un mandat d'arrêt international. Celui émis par la justice militaire de son pays à son encontre a été annulé. C'est la cour de cassation de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso qui a rendu cette décision ce jeudi 28 avril 2016. Elle a évoqué un vice de forme pour la justifier.

Blaise Compaoré, déchu le 31 octobre 2014, était sous la menace d'un mandat d'arrêt international depuis le 4 décembre de la même année pour son implication présumée dans l'assassinat de son prédécesseur Thomas Sankara en 1987.

La décision de la Cour de cassation concerne également d'autres personnalités poursuivies par des mandats d'arrêt émis par le Burkina Faso. C'est le cas de Guillaume Soro, président du parlement ivoirien sur qui pesait également un mandat d'arrêt international. Il est soupçonné d'être impliqué dans le coup d'Etat manqué contre le gouvernement de transition burkinabè en septembre 2015.

La justice burkinabè assure que l'invalidation des mandats d'arrêt ne signifie pas la fin des procédures en cours contre les personnes concernées. "L'annulation des mandats ne veut pas dire que c'est fini. Les juges peuvent reprendre et corriger les actes en suivant les procédures pour les rendre valides. Ce sont des lacunes qui peuvent être reprises. Même dès demain si les juges le veulent", a indiqué à l'Agence France Presse Armand Ouédraogo, procureur général de la Cour de cassation.

Lire aussi : Burkina-Faso: la transition durera un an

Maurice Thantan

Lu 9481 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.