mardi, 12 juillet 2016 10:02

Aurelien Agbenonci : “Vers un élargissement possible du Conseil de l’Entente”

Écrit par

Les chefs d'Etat des pays membres du Conseil de l'Entente se sont réunis en sommet à Niamey le lundi 10 juillet 2016. Autour du président Mahamadou Issoufou, hôte du sommet, il y avait ses homologues du Bénin, Patrice Talon, du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, et du Togo, Faure Gnasssingbé.

 

Aux cinq présidents des pays membres du Conseil, s'est joint le Malien Ibrahim Moubacar Kéïta invité du sommet. La participation du président malien ne serait pas anodine, à en croire le ministre des Affaires étrangères du Bénin. Faisant le point de la session, Aurelien Agbénonci a s'est prononcé à ce propos :

"Nous allons vers un élargissement possible du Conseil de l'Entente (...) Le président malien a indiqué que probablement au cours de la prochaine session, il ne viendra plus en invité mais peut-être comme un frère."

Les chefs d'Etat se sont intéressés à l'insécurité due à l'expansion du terrorisme dans la sous-région ouest-africaine. On se rappelle des attentats de Bamako, de Ouagadougou et de Grand Bassam et des incursions fréquentes des islmistes de Boko Haram au Niger. Face au terrorisme, la coopération entre les pays s'impose, a soutenu le président du Niger dans son discours, selon des propos rapportés par l'Agence nigérienne de presse :

"Nous n'avons d'autre choix que la mutualisation de nos forces et de nos moyens de défense et de renseignement, car la stabilité de notre sous région passe par la stabilisation de tous les pays voisins."

A la fin sommet, Mahamadou Issoufou, qui présidé le Conseil ces deux dernières années, a passé le témoin au Togolais Faure Gnassingbé désignépour un mandat de deux ans.

 

Vincent Agué

Lu 2425 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.