mercredi, 10 août 2016 16:49

Scoutisme : la Côte d'Ivoire réussit le pari du 7ème Jamborée africain

Écrit par

Près de mille cinq cent (1500) jeunes scouts africains ont pris part du 1er au 10 Août 2016 au 7ème Jamborée Scout africain à Yamoussokro, capitale de la Côte d'Ivoire. Sous le thème "Jeune autonome dans une Afrique émergente", le camp a offert aux jeunes une variété d'activités...

Près de mille cinq cent (1500) jeunes scouts africains ont pris part du 1er au 10 Août 2016 au 7ème Jamborée Scout africain à Yamoussokro, capitale de la Côte d'Ivoire. Sous le thème "Jeune autonome dans une Afrique émergente", le camp a offert aux jeunes une variété d'activités sur site et hors site.

Il s'agit d'ateliers thématiques sur le développement, la culture et la paix ; d'activités communautaires comme le reboisement, le don de sang... Il y a eu aussi des visites de sites touristiques comme la Basilique Notre Dame de la Paix , la Fondation Félix Houphouët-Boigny et le Lac aux crocodiles... Comment oublier le village africain du développement durable au sein duquel des responsables d'ONG et de programmes ont animé des stands pour faire connaître leurs activités dans le domaine de l'environnement, la santé, l'agriculture et les énergies renouvelables. Ici, il faut mettre un accent sur les projets scouts comme Messagers de la Paix et Food for life qui n'ont pas manqué d'attirer les curiosités.

Cécile Bamouni 17 ans, scout de la région Abidjan nord, retient que les Africains doivent promouvoir la paix. Le programme Messager de la paix l'a amenée à prendre la résolution de dire désormais non aux querelles entre jeunes de son âge et surtout à s'excuser en cas d'offense. Danielle Yapi, une jeune scoute ivoirienne a été impressionnée par le Village Africain du développement durable. Les causeries relatives aux droits de l'enfant ont suscité en elle un engagement en faveur de la protection de ces droits. Pour sa première participation à un camp scout, Sèna Chrisna Kpochémè du Bénin, découvre que le Scoutisme défend des valeurs de paix, de solidarité, de fraternité au-delà des frontières. Elle s'engage à en être le correspondant auprès de sa communauté. Ce faisant elle doit traduire des faits réels dans plusieurs domaines en histoires et les partager dans des cercles d'amis pour un changement de comportement. En somme, le programme de ce jamborée a contribué à élever le niveau de connaissances et d'engagement des jeunes sur les enjeux de développement de l'Afrique..

Le scout comme agent de développement, citoyen devant promouvoir le dialogue et la compréhension mutuelle, ou encore citoyen qui s'engage dans la protection de l'environnement est le type de jeune dont l'Afrique a besoin pour son décollage. Ce fut en une très belle expérience pour Lynda Ouédraogo de la région Ouagadougou au Burkina Faso. Elle s'est fait de nouveaux amis et a découvert d'autres cultures à travers l'opportunité de brassage qu'est ce jamborée. Des sentiments partagés par Colette Kouadio, cheftaine scoute de la région de Yopougon, membre de l'Equipe Internationale de Service. Elle espère reprendre l'expérience avec beaucoup d'engagement.

Objectif atteint donc pour la direction du camp qui espérait combler les attentes des participants. Aka Bléou, le Chef de camp est fier de son déroulement. Selon lui, le programme a été bien exécuté et toutes les rencontres et formations initiées par le Bureau Régional Afrique du scoutisme ont pu être organisées. Il regrette quelques ratés au niveau du volet restauration. Ce n'était pas facile de tenir compte des habitudes alimentaires de dix huit (18) délégations, avoue t-il. Corée, Pologne, France, Bénin, Mali, Burkina Faso, Niger, Togo, Ghana, Nigeria, RDC, Cameroun, Zimbabwe, Tanzanie, Rwanda, Centrafricaine, Guinée, Côte d'Ivoire sont les pays qui ont répondu présents à ce 7eme Jamborée. L'Ouganda accueille le 8ème en 2020.

Jean-Paul Ibikounlé

Lu 1147 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.