jeudi, 14 septembre 2017 10:09

Abomey : l'accès à la Place Goho désormais soumis au paiement de taxes

Écrit par

Il faut désormais payer une taxe pour accéder à la Place Goho qui abrite la statue du roi Béhanzin à Abomey. La mairie de la commune l'a décidé pour financer l'entretien des lieux, ce qui n'est pas du goût de bon nombre de personnes.

"Je suis venu avec ma famille pour visiter la statue du roi Béhanzin mais on m’impose de payer 100 F Cfa pour l’entrée et 200 F Cfa avant de prendre une photo auprès la statue de Béhanzin", a fustigé Adrien Akpatcho, un visiteur rencontré sur place.

Celui-ci a suggéré que les autorités d’Abomey sensibilisent intensément sur les réformes qui induisent le paiement des taxes par tous visiteurs.

"En plus des frais d’entrée et de prise de vue, ils prennent chez les visiteurs sans délivrer un ticket, 25 F Cfa pour les toilettes", selon Noëlle Hantz Ayi, une autre visiteuse.

Financer l'entretien de la Place Goho

Le nouveau responsable chargé de la promotion et de la valorisation de la place historique et touristique de Goho, José Aglokin, a expliqué que ces réformes ont été entreprises pour maintenir la place dans un état propre et attrayant.

"Lorsque nous avons commencé par nettoyer le site, nous avons recueilli sur les lieux un sac de jute de préservatifs. Pour mettre fin à tout cela et redonner vie à cette place historique, ce fermier est installé pour s’occuper de la propriété de la place", a martelé Emile Azoman, conseiller communal, responsable chargé de la mobilisation de ressources à la mairie d’Abomey.

"Tous les matins, nous balayons les allées principales de la place, vidons les poubelles et taillons les fleurs quand elles sont touffues, sarclons donc les herbes. Pour cette prestation, l’équipe qui travaille est rémunérée de façon journalière ; c’est pour cette raison que nous avons instauré ces petites taxes pour rendre la place de Goho beaucoup plus attrayante au même rang que la place Kwamé N'krumah au Ghana, la place de la Renaissance à Dakar", nous a confié José Aglokin.

"Nous sommes là pour valoriser notre patrimoine, les lieux touristiques que nous avons à Abomey, c’est la place Goho et le palais royal et ce n’est pas bien que les étrangers viennent voir des tas d’ordures au niveau de ces sites", a-t-il souligné.

Selon Emile Azoman, la mairie a signé un contrat d’une durée de douze (12) mois avec ce fermier pour une gestion efficiente de ce site touristique et de détente.

Il a ajouté que la mise en œuvre de la réforme est dans sa phase expérimentale et qu’au bout de six (06) à huit (08) mois, la mairie fera une évaluation pour voir si l’expérience mérite d’être pérennisée.

 

ABP

Lu 3330 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.