mercredi, 20 septembre 2017 17:17

[Commentaire] L'opposition Trump-Macron inquiète et amuse le monde

Écrit par

Quand ils se voient à deux, ils semblent s'entendre à merveille. Mais dès qu'ils se tournent le dos, ça part en vrille. Donald Trump et Emmanuel Macron prennent, depuis quelques semaines, un malin plaisir à étaler leurs divergences au grand jour sur des sujets d'actualité. Hier à l'Assemblée générale des Nations-Unies, la contradiction entre les présidents américain et français a atteint son pic. Une opposition qui peut inquiéter mais qui peut aussi amuser. "C'est ce que croit" Didier Hubert Madafimè, journaliste spécialiste de l'environnement de Radio Bénin.

En matière d’envergure physique, Macron ne fait pas le poids à côté d’un Trump qui, logiquement doit figurer dans la catégorie des lourds si nous sommes dans le domaine de la boxe. En taille, rien ne les rapproche non plus. Trump, c’est du XXXL alors que Macron doit flotter à peine entre la taille L ou M. Trump à côté de Macron fait figure de grand-père. Le seul point que les deux partagent en commun, c’est d’être Président de la République à la tête, chacun de son pays. Et c’est là, où ça devient encore plus intéressant.

L’ogre américain surclasse l’oncle gaulois, que ça soit dans le domaine économique, en matière de technologie, en puissance de feu et que sais-je encore. Ce qui caractérise aussi les deux pays, ce sont leurs populations. En la matière, la différence entre Français et Américains est énorme. L’un tire l’essentiel de sa richesse de là, pendant que l’autre continue à faire des efforts pour rester dans le cercle des pays les plus développés. Mais, tout cela ne fait pas de Macron un sous-chef d’Etat et il le montre bien à son homologue américain. A commencer par l’Accord de Paris sur le climat. Le Président français oppose un niet catégorique à son collègue américain lorsqu’il affiche l’intention de renégocier ledit accord.

Hier, à l’Assemblée Générale des Nations-Unies, les divergences entre les deux ont réapparu sur un certain nombre de points, principalement, lorsque Donald Trump a montré sa volonté de fesser "le petit Nord-coréen", qui, ces derniers temps donne du souci à toute la planète. Niet aussi, dit Macron. Toutes les options sont bonnes sauf celle-là. On imagine alors l’agacement de Trump, de se voir contrarié, régulièrement, en tant que Président de la première puissance mondiale par un autre dont le pays se pointe à 3 ou 4 place derrières. Le mano a mano entre les deux rééquilibre un peu le monde depuis la guerre froide. Qui ça intéresse, cette bagarre entre les deux ? Certainement pas nos populations qui ont d’autres soucis. Mais pour les gratte-papier que nous sommes, ça peut vendre et mieux, nous permettre de rire aussi. C’est ce que je crois !

Lu 1111 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.