lundi, 28 mai 2018 10:16

France : un sans-papiers malien qui a sauvé un enfant sera naturalisé français

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s
Mamoudou Gassama, jeune malien de 22 ans, est reçu le 28 mai à l'Elysée par le président français, Emmanuel Macron. Photo : Thibault Camus/AFP Mamoudou Gassama, jeune malien de 22 ans, est reçu le 28 mai à l'Elysée par le président français, Emmanuel Macron. Photo : Thibault Camus/AFP

Mamoudou Gassama, un Malien sans-papiers salué en héros en France après avoir sauvé un enfant suspendu dans le vide, aura sa situation régularisée avant d'être naturalisé français, lui a annoncé le président français lors d'un entretien à l'Elysée.

"Tous les papiers vont être régularisés", a assuré Emmanuel Macron lors d'un échange, diffusé sur sa page Facebook, avec le jeune homme de 22 ans.

En jeans et chemise blanche à manches courtes, Mamoudou Gassama a parlé pendant quelques minutes avec M. Macron devant les caméras, avant que l'entretien ne se poursuive en tête-à-tête.

Son acte spontané, filmé samedi, a été vu des millions de fois sur les réseaux sociaux. En quelques secondes, il a escaladé la façade d'un immeuble parisien pour sauver un enfant de quatre ans suspendu à une balustrade au 4e étage.

"Je n'ai rien pensé, j'ai pensé à le sauver et Dieu merci, je l'ai sauvé", raconte depuis inlassablement le jeune homme, qui est arrivé en France en septembre 2017.

"C'est un acte exceptionnel, un acte d'héroïsme. J'ai souhaité qu'on puisse prendre une décision exceptionnelle pour vous", a dit le président français à Mamoudou Gassama visiblement très ému. M. Macron a ajouté qu'il s'agissait d'une exception car en tant que migrant non demandeur d'asile, il n'aurait pas dû être régularisé.

"On ne peut pas donner (de papiers) à tout ceux qui viennent du Mali, du Burkina. Quand ils sont en danger on donne l'asile, mais pas pour des raison économiques", lui a-t-il dit. "Mais pour ce qui vous concerne, vous avez fait quelque chose d'exceptionnel. Même si vous n'avez pas réfléchi, c'est un acte de courage et de force qui fait l'admiration de tous", a dit Emmanuel Macron.

 "Ça me fait plaisir" 

Mamoudou Gassama, qui doit également intégrer le service civique des sapeurs-pompiers, n'a pas caché son émotion. "Ça me fait plaisir parce que c'est la première fois (que je) gagne un trophée comme ça", a-t-il dit. Le trophée ? Un diplôme et une médaille pour "acte de courage et de dévouement" qui récompense "toute personne qui, au péril de sa vie, se porte au secours d'une ou plusieurs personnes en danger de mort".

Il était environ 20h00 (19H00 GMT) samedi lorsque les pompiers ont été alertés par des passants ayant vu un enfant suspendu dans le vide au quatrième étage d'un immeuble du nord de Paris.

Sur place, ils ont découvert qu'un jeune homme venait de porter secours à l'enfant. "Par chance, il y avait quelqu'un qui avait une bonne condition physique et qui a eu le courage d'aller chercher l'enfant", ont expliqué les pompiers à l'AFP.

La scène, spectaculaire, a été filmée par des passants ébahis qui s'étaient regroupés en bas de l'immeuble. Diffusée sur les réseaux sociaux, la vidéo est rapidement devenue virale.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'enfant s'est retrouvé seul sur le balcon en l'absence de ses parents.

Son père, né en 1981 et sans antécédent judiciaire, a été placé en garde à vue dimanche pour avoir laissé son enfant sans surveillance. Il devait être présenté au parquet lundi matin.

L'enfant, dont la mère n'était pas à Paris au moment des faits, a été placé dans une structure d'accueil.

Les réactions politiques louant le courage du jeune sauveteur affluaient encore lundi.

Même le vice-président du Front national (extrême droite) Nicolas Bay s'est dit d'accord pour régulariser le jeune sans-papiers "en raison de son acte de bravoure", tout en demandant l'expulsion de "l'ensemble des clandestins" de France.

Le dernier héros à avoir été salué et naturalisé par la France pour son courage était Lassana Bathily, un demandeur d'asile malien qui avait sauvé plusieurs personnes lors de la prise d'otages par un jihadiste dans un supermarché juif Hyper Cacher en janvier 2015 à Paris.

 

AFP

Lu 346 fois
0
0
0
s2smodern

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.