Maurice Thantan

Maurice Thantan

0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Chers amis, retrouvez ici l'intégralité de votre émission "5 sur 7 Matins" du Mercredi 19 Février 2020.

L'émission de ce jour revient en filigrane sur le trentenaire de la Conférence des forces vives de la Nation de février 1990. Il y a trente ans, le 19 février, s'ouvrait à Cotonou l'historique Conférence nationale qui a fait basculer le Bénin dans l'ère du Renouveau démocratique.

Pour marquer l'événement, nous reviendrons au cours de l'émission sur des moments forts de cet événements à travers des éléments d'archives audiovisuels.

Toutefois, l'émission suit son format habituel. Notre premier invité Énock Désiré HOUNKPÈ, directeur de Wangnigni 229, nous entretiendra sur les facteurs de réussite et d’échec des startups. A sa suite, Sinodobe Vignilé AGLI, Spécialiste en finance digitale sera reçu sur le thème : Développement agricole et digitalisation : L’avenir des agriculteurs ? Un entretien avec Martial Guidigan.

La deuxième heure de l'émission verra se succéder le bulletin d'informations présenté par Jean-Claude James et le débat du jour. Ce dernier, aujourd'hui, porte sur la robotique dans le processus de développement au Bénin et dans le monde. Maurice Thantan va nous rapporter les avis et commentaires des internautes sur la question du jour : « A votre avis, doit-on craindre sérieusement que les robots industriels remplacent les travailleurs dans un avenir proche ? »

Notre chroniqueuse santé et bien-être ouvrira la troisième heure de l'émission. Aujourd'hui Angela Kpeidja nous dit tout des relations entre le gingembre et la libido. La page des sports de Bruno Souali et la revue de presse de Ulvaeus Balogoun viendront mettre un terme à l'émission du jour.

Nous vous rappelons les paroles de sage de ce mercredi 19 Février 2020 : "De nos jours, l'individu est pour ainsi dire race éteinte. Ce que nous avons, c'est le drame du robot - l'homme de l'âge de la machine, qui fonctionne comme un rouage" H. MILLER

Présentation : Serge AYAKA & Ricardo Loïc KPEKOU

 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Retrouvez ici l'intégralité de votre émission "5 sur 7 Matins" du Mardi 18 Février 2020.

Voici les trois grands moments de l'émission du jour :

- Dans un premier temps, nous recevons deux spécialistes comme invités. Le premier est l'urologue Magloire Yèvi, invité de notre chroniqueuse Angela Kpeidja. Avec lui, on évoquera le cancer de la prostate, ses symptômes, les facteurs de risque et les méthodes de prévention. Le second invité de la première heure est Aliou Daouda, spécialiste de la pêche et des zones humides. Reçu par William Tchoki, il nous parlera de la surpêche et de la pêche illégale au Bénin.

- La deuxième heure de l'émission, comme d'habitude, est consacrée au bulletin d'information, présenté ce lundi par Christelle Tohoungodo puis au débat du jour. Trois sujets seront au coeur de ce débat du jour :
- Surpêche et Pêche illégale : Comment préserver la ressource ?
- Déclin de la nature : Un coût exorbitant pour les États en développement
- Invasion de criquets : L’Afrique connaît la pire invasion depuis 25 ans
Maurice Thantan va nous rapporter les avis des internautes sur la question du jour que voici : "Face aux menaces pesant sur la biodiversité aquatique, comment empêcher la disparition des poissons ?"

- La revue de presse de Ulvaeus Balogoun et la page des sports d'Ospice Mètoli viendront clôturer l'émission du jour. A noter que Ospice reçoit dans la page des sports Guillaume Romaric alias "Romy", champion français et européen du Jiu Jitsu aux origines béninoises.

N'oubliez pas les "Paroles de sage" du jour : « Nous ne pouvons pas envisager une société stable et juste si les forêts disparaissent,
les pollinisateurs s'évanouissent, la biodiversité s'effondre et l'océan s'épuise » WWF.

Présentation : Serge AYAKA & Ricardo Loïc KPÉKOU

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Il est sans doute l’événement artistique qui émerveille les Béninois et révèle le Bénin au delà des frontières nationales en ce début d’année. Le long métrage “Adu”, film espagnol tourné en grande partie au Bénin et avec des comédiens béninois, ravit les cadres du ministère de la Culture. En marge de la première exceptionnelle du film à Cotonou le jeudi 13 février 2020, quelques uns des responsables du ministère ont exprimé leur enthousiasme mais aussi leurs espoirs après cette production.

Pour le directeur de la cinématographie, par exemple, le tournage du film “Adu” sur les terres béninoises avec différents acteurs béninois est “la preuve d’une bonne coopération qui naît entre l’Espagne et le Bénin”. “C’est un film qui vient révéler le potentiel cinématographique de notre pays”, a ajouté Eric Todan.

Florent Couao-Zotti, quant à lui, va expliquer que le film “Adu” démontre combien le Bénin regorge de talents qui méritent d’être exploités dans le domaine des arts. Pour le conseiller technique du ministre, le film va permettre de susciter le regard du monde sur le monde, un événement qui permettra, entre autres, de développer le tourisme, l’une des principales ambitions du président de la République.

“C’est un film qui donne vraiment l’occasion de faire la promotion du Bénin. Je suis sûre que le cinéma béninois a de grands jours devant lui avec de futures vedettes et puis avec toutes ces personnes de bonne volonté qui ont envie de révéler leur Bénin”, a commenté Carole Borna, conseiller technique à l’art.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Chers amis, retrouvez ici l'intégralité de votre émission "5 sur 7 Matins" du Lundi 17 Février 2020.

Au menu de ce numéro, on consacre la première heure à nos trois premiers invités : d'abord avec le métaphysicien Amoussa Rahimi, nous reviendrons sur la métaphysique de l'éducation de qualité. Ensuite, le professeur Césaire KPÉNONHOUN reviendra, dans sa chronique, sur le contentieux administratif. Enfin, la chronique de James William Gbaguidi reviendra sur l'offre de dialogue du président malien IBK aux jihadistes.

La deuxième partie de l'émission sera consacrée au bulletin d'informations puis au débat du jour consacré aux élections communales à venir en main prochain dans notre pays.

En troisième partie, Ibrahim DJABAROU est l'invité de l'émission. Avec lui, on reparle du trentenaire de la Conférence des forces vives de la Nation. La page des sports d'Ospice Mètoli viendra clôturer l'émission du jour.

Présentation : Serge AYAKA et Ricardo Loïc KPEKOU

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern
Chers amis, retrouvez ici notre émission spéciale Saint Valentin de ce Vendredi 14 Février 2020

 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Chers amis, retrouvez ici l'intégralité de votre émission "5 sur 7 Matins" du Jeudi 13 Février 2020.

Dans ce numéro, nous révisons les règles générales de stationnement avec le moniteur d'auto-école Constant Djènonkpo puis "A l'heure du français", nous avons rendez-vous avec le professeur Jean Fandé. Avec lui, nous verrons le mot du jour qui est "Amour", l'expression du jour qui est "Avoir l’intelligence du cœur" et la citation du jour tirée des Fables de La Fontaine : "Amour, amour, quand tu nous tiens, on peut bien dire : ″adieu prudence″".

Après le bulletin d'informations, présenté, ce jeudi, par Jean-Claude James, notre forum de discussion sera consacré aux métiers du futur notamment le design à l'école. En troisième heure, Angela Kpeidja, dans sa chronique santé reviendra sur les bienfaits et méfaits du lait sur notre santé. La revue de presse de Ulvaeus Balogoun et la page des sports signée Hermann Amengan viendront clôturer l'émission de ce jeudi.

Avec Serge Ayaka à la présentation

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Chers amis, retrouvez ici l'intégralité de votre émission "5 sur 7 Matins" du Mercredi 12 Février 2020

 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Retrouvez ici l'intégralité de votre émission "5 sur 7 Matins" du Mardi 11 Février 2020

 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Chers amis, retrouvez ici l'intégralité de votre émission "5 sur 7 Matins" du Lundi 10 février 2020

 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Des éléments de la Police républicaine ont essuyé une attaque dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 février 2020 à Kérémou, une localité de la commune de Banikoara. Intervenue à la lisière du parc W et du fleuve Mékrou dans la localité de Mékrou Djimdjim, l’agression a coûté la vie à un policier et fait trois blessés “hors de danger”.

La Police républicaine a, dans un communiqué publié dans la soirée du dimanche 9 février, expliqué que l’attaque a été menée par une “demi-douzaine d’individus à moto armés de machettes et de fusils de chasse de calibre 12”. Les individus armés ont fait usage de leurs machettes et de leurs armes pour agresser les éléments de la Police républicaine alors que ces derniers . Ces derniers ont ensuite mis le feu au poste de police attaqué ainsi qu’aux motos des agents. C’est dans l’incendie que le policier tué a trouvé la mort.

 

Présence renforcée

 

D’après les informations de la Police, la présence des forces de sécurité et de défense a été renforcée dans le périmètre. La situation serait donc désormais sous contrôle. Cependant, le communiqué ne donne aucune précision sur la provenance des auteurs de l’agression que la police qualifie de “lâche” et d’“odieuse”.

0
0
0
s2smodern
Page 1 sur 53