jeudi, 12 mars 2015 08:42

Troisième affaire de la Cour d'assises : le violeur jugé a purgé sa peine avant sa condamnation

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

C'était le huis clos hier mercredi 11 mars 2015 au troisième jour de la cour d'assises de la Cour d'Appel de Cotonou. Comme mardi, une affaire de viol de mineure était jugée. Le nommé Affissou A. S., 43 ans cette année, est accusé d'avoir abusé sexuellement de la petite X le soir du...

C'était le huis clos hier mercredi 11 mars 2015 au troisième jour de la cour d'assises de la Cour d'Appel de Cotonou. Comme mardi, une affaire de viol de mineure était jugée. Le nommé Affissou A. S., 43 ans cette année, est accusé d'avoir abusé sexuellement de la petite X le soir du 22 mai 2005 dans la commune de Sèmè-Kpodji. Il aurait proposé de reconduire chez elle la fillette qui était allée chercher du sel de cuisine dans une maison voisine. Mais au lieu de la ramener à la maison, l'accompagnateur spontané conduit plutôt la fillette à la plage pour la violer.

Mis aux arrêts et inculpé pour viol, l'accusé reconnaît avoir entraîné la fille au bord de la mer mais nie l'avoir pénétrée. Le relevé du jugement transmis à la presse fait mention de "déchirure récente de l'hymen et qu'au toucher, le doigt ressort ensanglanté". Par ailleurs, l'accusé n'avait jamais été condamné avant les faits et jouissait d'une bonne santé mentale.

Sur la base de ces faits, le Ministère public établit l'infraction de viol sur mineure et requiert contre le fautif 10 ans de travaux forcés. La Cour le juge coupable et le condamne à huit ans de travaux forcés. Affissou A. S. qui vient de passer neuf ans en détention recouvre ainsi sa liberté.

 

Vincent Agué

Lu 2079 fois
0
0
0
s2smodern