mardi, 16 juin 2015 09:19

Baccalauréat 2015 : Alphonse da Silva fait le point des préparatifs

Écrit par

Ils seront au total 116 863 candidats dont 37 362 filles répartis dans 43 centres sur l'ensemble du territoire national à se lancer cette année à l'assaut du baccalauréat au Bénin. A quelques 48 heures du démarrage de la phase écrite de l'examen prévu pour mercredi 17 juin...

Ils seront au total 116 863 candidats dont 37 362 filles répartis dans 43 centres sur l'ensemble du territoire national à se lancer cette année à l'assaut du baccalauréat au Bénin. A quelques 48 heures du démarrage de la phase écrite de l'examen prévu pour mercredi 17 juin, le directeur de l'Office du Bac, Alphonse da Silva, a fait ce lundi 15 juin 2015, le point des préparatifs.

Pour le directeur de l'Office du Bac, tout est fin prêt pour permettre aux candidats de composer dans de meilleures conditions. Les matériels lourds et sensibles sont déjà arrivés à destination.

Cette année, douze nouveaux centres de compositions ont été créés dans le but de rapprocher les centres de composition des candidats. ''Nous sommes dans la politique de rapprocher les centres de composition des candidats. Nous, nous allons faire notre bac à Cotonou ou à Porto Novo et les gens quittent Matéri pour arriver dans des conditions difficiles. Aujourd'hui, le Bac est à la portée des candidats des zones reculées de chez nous'', a rassuré Alphonse da Silva.

Des innovations pour lutter contre la fraude

En ce qui concerne la lutte contre la fraude, la direction de l'Office du bac a décidé depuis l'année dernière d'apposer la photo des candidats sur les convocations et les diplômes qu'elle leur délivre. La mesure est reconduite pour le Bac 2015 car elle a permis de mettre à nue plusieurs cas de fraudes.''La photo sur les convocations dissuade les potentiels fraudeurs. Ceux qui vont passer le bac à la place d'autres,ceux que nous appelons les mercenaires. Et donc c'est pour assainir le baccalauréat aussi bien dans l'espace national que régional. D'ailleurs nous ne sommes pas arrêtés aux convocations. Désormais, il y a les photos sur les relevés de notes, ce qui nous a aussi permis d'attraper quelques fraudeurs. Et il y a aussi les photos sur les attestations et sur les diplômes. Ceci pour sécuriser davantage notre Bac'', a expliqué le directeur de l'Office du Bac.

La date initiale de démarrage de l'examen était le 15 Juin. Mais elle a été repoussée de deux jours pour permettre au Bénin de se conformer aux prescriptions de l'Union économique et monétaire ouest-africain (Uemoa). En effet, ''soucieux de mettre fin aux inscriptions multiples au baccalauréat, de rationaliser la gestion des flux de candidats à cet examen et d'assurer la crédibilité des systèmes d'évaluation de l'enseignement dans les États membres de l'Uemoa'', l'organisation sous-régionale, à travers la directive N°02/2007/CM/Uemoa a décidé d'organiser la phase écrite du Bac à la même date, a précisé Alphonse da Sylva.

 

Helvice Anato ( Stagiaire)

Lu 8650 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.