lundi, 28 novembre 2016 08:02

7ème édition du tournoi de l'Uemoa : le Bénin entre dans la compétition par une défaite

Écrit par

C'est donc par une défaite que le Bénin va conclure son premier match de la 7ème édition du tournoi de l'intégration de l'Union économique et monétaire ouest africaine.

C'est donc par une défaite que le Bénin va conclure son premier match de la 7ème édition du tournoi de l'intégration de l'Union économique et monétaire ouest africaine.

On espérait une surprise, presqu'un miracle. Car avant l'ouverture de la compétition les craintes étaient grandes de voir les Ecureuils faire piètre figure, en raison du championnat national en veilleuse. Le miracle ne s'est pas produit. Même si elle n’a pas été ridicule, la sélection nationale n’a pas pu créer la surprise face à la Guinée-Bissau ce dimanche 27 novembre 2016 au stade Kégué de Lomé.

Les Béninois se sont même montrés très dangereux dès le coup d'envoi et plusieurs fois au cours du jeu. A mesure que le match évolue, les deux équipes multiplient les incursions dans leurs camps respectifs. Puis petit à petit, la Guinée-Bissau a pris le contrôle du jeu devant des Ecureuils de plus en plus émoussés et sans inspiration en milieu de terrain et en phase d'attaque. Mais la défense tenait bon et réussissait à neutraliser les offensives bissau-guinéennes.

Dans ce match tactique et très rigoureux, on pouvait prédire que seules une erreur ou une baisse de vigilance allaient provoquer le dénouement. Et c'est ce qui est arrivé. Alors qu'un défenseur béninois a renvoyé le ballon au gardien de but pour le dégager, Christophe Aifémi a échoué dans sa tentative de dribbler un adversaire. Le bissau-guinéen Toni Da Silva lui a chipé le ballon et n'avait plus qu'à le glisser dans une cage béante.

On jouait la 73ème minute. Le score restera inchangé jusqu'au coup de sifflet final.

Une victoire bissau-guinéenne au goût de revanche

La victoire de la Guinée-Bissau sonne comme une revanche, car elle est la victime préférée du Bénin. Les deux sélections se connaissent bien. Lors de la dernière édition, le Bénin avait battu la Guinée-Bissau par un score fleuve de 5 buts à 0.

En conférence de presse, le sélectionneur béninois a exprimé son immense déception pour cette première sortie ratée.

"Nous sommes passés à côté de notre manière de jouer. Habituellement, notre jeu commence de la défense en attaque, mais ce soir, carrément ils ont sauté les lignes, ils ont voulu chercher haut, les attaquants, alors que nous avons en face une défense bien en place, une défense composée des joueurs de grande taille. Donc les duels au niveau de nos attaquants n'ont pas été suffisamment gagnés... C'est une très grosse erreur."

Mathias Déguénon affirme cependant avoir tiré leçon de cette erreur afin de ne pas la répéter lors des matches à venir. La prochaine sortie des Ecureuils c'est déja ce mardi 29 novembre à 17 h (heure de Lomé) contre le Sénégal.

Il faut souligner que plus tôt dans la journée, le Sénégal a pris le meilleur sur le Burkina-Faso tenant du titre par un score de 2 buts à 1.

Ce lundi 28 novembre, le groupe A revient au devant de la scène avec notamment un Mali – Niger (15h) et surtout un Côte d’Ivoire – Togo (17h). Comme les Béninois, les Togolais avaient aussi perdu leur première sortie en match d'ouverture face au Mali. Ils essayeront de se refaire une santé face à des Ivoiriens qui cherchent aussi une victoire après le nul concédé face au Niger lors de la première journée.

 
Géraldo Agohoué 
 

Lire aussi

7ème édition du tournoi de l'Uemoa : le Togo rate son entrée dans la compétition

 

Lu 934 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.