vendredi, 09 décembre 2016 09:10

Les pétanquistes béninois vice-champions du monde célébrés en héros

Écrit par

C’est un accueil fastueux qui est réservé aux pétanquistes béninois à leur retour au pays. Après avoir terminé vice-champions à la coupe du monde de pétanque à Madagascar, ils sont rentrés au Bénin ce jeudi 8 décembre 2016...

C’est un accueil fastueux qui est réservé aux pétanquistes béninois à leur retour au pays. Après avoir terminé vice-champions à la coupe du monde de pétanque à Madagascar, ils sont rentrés au Bénin ce jeudi 8 décembre 2016.

Lors de leur parcours, les Béninois ont fait tomber des équipes aux noms prestigieux, dont la France 15 fois championne du monde.
Finalement Madagascar, le pays organisateur, réussira à les faire chuter en finale.

C’est cet exploit qui leur a valu un accueil si chaleureux.

A leur descente d’avion, les boulistes béninois sont tombés dans les bras d’une joyeuse foule de supporters et d’anonymes les attendant à l’aéroport, tambour battant (au sens propre).

Puis montés à bord d’un camion-podium, ils ont démarré, suivi de ce comité d’accueil, pour un tour d’honneur de la ville de Cotonou. Après une escale au stade de l’Amitié Mathieu Kérékou, la caravane s’est échouée au ministère des Sports.


Les récompenses

Le ministre Oswald Homékyi a réservé un accueil des grands jours à ses champions. Dans un discours de circonstance, il a salué le parcours exceptionnel de l’équipe avant de lâcher l’information qui va déclencher un tonnerre d’applaudissement :

“Le président [de la République] a décidé, avec l’ensemble de son gouvernement, de décorer les boulistes qui étaient à Madagascar.”

Oswald Homéky a par la suite réaffirmé son engagement à assurer l’égalité des chances à toutes les disciplines sportives.

A noter que déjà à l’aéroport, le vice-président de la Fédération béninoise de Pétanque, le député Yaya Garba, a gratifié les pétanquistes des cinq motos qu’il leur a promises avant leur départ s’ils parvenaient en demi-finale.

 

Géraldo Agohoué

Lu 1186 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.