lundi, 13 février 2017 10:52

Rafiatou Monrou donne une semaine aux opérateurs Gsm pour diminuer les tarifs

Écrit par

Une semaine ! C’est le délai la ministre de l’Economie numérique et de la communication a accordé aux opérateurs de téléphonie mobile pour améliorer leurs prestations et réduire les coût des communications. Rafiatou Monrou rencontrait de vendredi 10 février 2017 les promoteurs des réseaux de téléphonie mobile en...

Une semaine ! C’est le délai la ministre de l’Economie numérique et de la communication a accordé aux opérateurs de téléphonie mobile pour améliorer leurs prestations et réduire les coût des communications. Rafiatou Monrou rencontrait de vendredi 10 février 2017 les promoteurs des réseaux de téléphonie mobile en présence des membres de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep).

La population béninoise souffre de la magouille des opérateurs Gsm”, déplore Serges Ahissou, directeur de cabinet de la ministre. Les responsables des quatre opérateurs de réseau GSM (Global System for Mobile communications) opérant au Bénin, à savoir Moov, Mtn, Glo Mobile et Libercom étaient présents à cette rencontre. La qualité du service offert aux abonnés n’est pas satisfaisante et ils l’ont tous reconnu. Selon Hervé Guèdègbé, secrétaire exécutif de l’Arcep, des seuils de qualités ont été décidés pour les prestations des opérateurs.

“Des mises en demeure ont été données pour régler des écarts. A la date d’aujourd’hui, un opérateur qui aurait un écart par rapport au seuil fixé est susceptible d'être sanctionné”, a-t-il ajouté.

 

Taux de couverture de 95% exigé

Rafiatou Monrou s’est indignée du fait que les opérateurs Gsm continuent de vendre des cartes sim tout en sachant que leur ressources en réseau sont limitées. L’autre problème soulevé par la ministre et contenu dans les cahiers de charges est le taux de couverture du territoire. Ce dernier doit être d’au moins 95%. Rafiatou Monrou a prévenu : “si vous ne faites pas ça, vous avez des pénalités et les pénalités iront désenclaver les zones blanches”.

 

Désactiver les simbox

Les opérateurs Gsm exploiteraient aussi un système de fraude sur les appels venant de l’étranger, le simbox. Ce système permet substituer le numéro international qui devrait s’afficher sur le téléphone de l’abonné par un numéro local. Ceci se fait grâce à ce boitier électronique qui utilise l’internet pour changer les données. Cette situation d’une part crée un manque à gagner à l’Etat béninois qui ne perçoit plus les taxes en vigueur liées à ces appels et d’autre part empêche la population de rappeler le correspondant.

Rafiatou Monrou leur a donné un ultimatum d’une semaine pour procéder à la désactivation des simbox sur les réseaux.

Echos favorables chez les responsables des opérateurs Gsm qui ont pris l’engagement d’améliorer la qualité des services offerts ainsi que la réduction des tarifs.

 

Adonis Bohoun (@abohoun)

Lu 1677 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.