lundi, 24 novembre 2014 11:16

La HAAC rencontre les organes de presse du privé.

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Après les organes de presse du service public, la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication (HAAC), a rencontré les responsables des médias privés ce 19 novembre 2014. Si les sujets abordés diffèrent beaucoup...

Après les organes de presse du service public, la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication (HAAC), a rencontré les responsables des médias privés ce 19 novembre 2014. Si les sujets abordés diffèrent beaucoup de ceux traités avec les médias publics, on note aussi que les préoccupations sont diverses entre l'instance de régulation et ses partenaires privés.

Pour la HAAC, les organes de presses méconnaissent les lois régissant leur secteur. Aussi entend-elle les y sensibiliser avant de passer à leur application rigoureuse. Le message n'est pas sans rappeler les mesures de suspension prises à l'encontre de Golfe TV et de Télévision Carrefour, deux chaînes qui ont négligé de renouveler leur convention. La démarche de la HAAC est pédagogique. Elle veut désormais appliquer la loi dans toute sa rigueur, mais avant elle avertit.

Les professionnels des médias quant à eux voyaient la rencontre comme l'une des initiatives pour harmoniser les relations entre les deux parties. D'après eux, des concertations de ce genre auraient permis d'éviter les dernières fâcheries qu'ils ont eu avec l'instance de régulation. On se souvient qu'en plus de la suspension de chaînes de télévision, l'autre sujet de friction entre les médias et la Haac a été le communiqué de cette dernière interdisant de relayer les sorties médiatiques des membres du COS-LEPI. Les patrons des médias privés souhaitent la multiplication de tels échanges pour désarmorcer des crises similaires à l'avenir.

Les interlocuteurs de la HAAC ont aussi formulé d'autres doléances, notamment la mise en place d'instruments pour mieux gérer l'aide de l'Etat à la presse privée, une plus grande attention de l'instance de régulation pour leur sécurité.

 

Adonis Bohoun

Lu 2493 fois
0
0
0
s2smodern

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.