mercredi, 19 juillet 2017 11:17

Mandela Day 2017 : les “Jeunes Leaders du Bénin” font oeuvre utile

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

A l’occasion du Mandela Day 2017, les Jeunes Leaders du Bénin ont rendu propres le Centre national hospitalier et universitaire (Cnhu) et la prison civile de Cotonou.

Chaque 18 juillet, date anniversaire de la naissance de Nelson Mandela, le monde entier célèbre le leader de la lutte contre l’apartheid et ancien président de l’Afrique du sud. Cette année, à Cotonou, les “Jeunes Leaders du Bénin”, des jeunes sélectionnés et formés par la Fondation Friedrich Ebert depuis 2014, ont décidé d’unir leurs efforts dans une oeuvre de salubrité publique.

Munis de balais, de râteaux et de poubelles, ces jeunes leaders politiques, acteurs de la société civile et du monde syndical sont allés nettoyer le CNHU de Cotonou. Leur seconde destination a été la prison civile de la ville. Ils étaient accompagnés pour la circonstance d’autres jeunes leaders. Ceux ci sont des lauréats d’un programme de leadership américain, le “Young African Leader Initiative” session Afrique de l’ouest de Dakar (YALI Dakar).

“Ce qui nous réunit c’est d’honorer ce grand homme, le Madiba, qui a, par son leadership, transformé l’humanité. Nous croyons qu’en tant que jeunes africains, c’est notre devoir pérenniser ces grands hommes qui nous ont laissé un héritage fort”, a expliqué Marius Déguenonvo, l’un des porte-parole de la campagne.

Cette action de salubrité se veut donc un appel à la jeunesse béninoise et africaine à agir et à inspirer le changement. “L’idéal pour un jeune, surtout quand on est dans cette période où on peut se donner à 100%, c’est de s’investir à faire quelque chose d’utile pour la nation”, a confié Titilayo Fafoumi, autre jeune leader ayant participé à la campagne de salubrité.

Le Nelson Mandela Day a été proclamé le 10 novembre 2009 par l’Unesco. Elle est célébrée le 18 juillet de chaque année afin de commémorer la contribution de Nelson Mandela, militant de la cause anti-apartheid et premier président noir d'Afrique du Sud, à la promotion d'une culture de paix. A l’occasion, les Nations Unies appellent les individus à travers le monde à consacrer de manière symbolique soixante-sept minutes de son temps à une œuvre au service de la collectivité, en mémoire des soixante-sept années que Mandela a vouées à sa lutte pour l'égalité, réconciliation et diversité culturelle.

Lu 1236 fois
0
0
0
s2smodern