lundi, 24 juillet 2017 15:10

Les pays de la Cedeao veulent limiter les naissances à trois enfants par femme

Écrit par

Les parlementaires des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest et ceux de la Mauritanie et du Tchad ont réfléchi ce week-end à Ouagadougou sur les mécanismes à mettre en place pour limiter le taux de fécondité dans la région.

C’est BBC Afrique qui a révélé cette information en précisant que les élus nationaux des pays sus cités ont pris cet engagement lors d’une réunion dans la capitale burkinabé.

Les élus envisagent de réduire de moitié le taux de fécondité actuel qui oscille entre 5 et 7% contre une croissance économique de 5% en moyenne.

Pour Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, l’objectif est “de mettre en place des politiques qui incitent à avoir 3 enfants par femme''.

Pour y parvenir, les parlementaires comptent amener les gouvernements à consacrer, au moins 15 % de leur budget annuel, à la santé pour faire de la croissance démographique maîtrisée un atout pour le développement.

Dans un premier temps, ils entendent veiller à une augmentation de 2% des budgets accordés à la santé dans leur pays respectifs. Puis, ils s'engagent aussi à orienter le budget de la santé vers la construction d'infrastructures sanitaires et la promotion du planning familial.

Il faut signaler qu’en 2001, les Etats membres de la Cedeao s’étaient déjà engagés à consacrer 15 % de leur budget à la santé. Une promesse qui ne s’est toujours pas encore traduite en réalité depuis plus de 15 ans.

Lu 1091 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.