mardi, 09 décembre 2014 11:32

La 12ème édition du Fitheb lancée

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Trois coups de gond et c'est parti pour la 12ème édition du Festival International de Théâtre du Bénin. Tel est le geste traditionnel chargé de solennité par lequel le ministre d'Etat François Abiola a lancé le festival de théâtre qui se veut le plus grand en Afrique...

Trois coups de gond et c'est parti pour la 12ème édition du Festival International de Théâtre du Bénin. Tel est le geste traditionnel chargé de solennité par lequel le ministre d'Etat François Abiola a lancé le festival de théâtre qui se veut le plus grand en Afrique.

Ainsi, durant neuf jours à compter du 6 décembre 2014, 450 professionnels répartis dans une quarantaine de compagnies égaieront les villes de Cotonou, de Parakou et de Porto-Novo à travers 105 représentations.

L'après-midi de ce 8 décembre 2014, la salle rouge du Palais des congrès a accueilli des invités de toute sorte pour le coup d'envoi de la fête du théâtre africain : un gratin de ministres, plusieurs artistes, groupes folkloriques, poètes venant du Bénin et du Sénégal et une foule d'amateurs de théâtre étaient présents pour faire de la soirée un succès.

Nul n'aurait parié sur la tenue effective de l'événement, tant d'incertudes ont jalonné sa préparation. On comprend donc tout le soulagement d'Ousmane Alèdji. Pour le directeur intérimaire du Fitheb, cette 12ème édition sera placée sous le signe du travail des hommes car "le théâtre est une âme nue qui vit de l'autre". Dans son allocution, il a décerné un satisfecit à toutes les personnes impliquées dans l'organisation du Fitheb 2014, principalement au ministre de la culture Jean Michel Abimbola. Il n'a d'ailleurs pas manqué d'adresser une doléance à ce dernier : que le festival bisannuel se célèbre désormais chaque année.

Jean Abimbola et le gouvernement auquel il appartient pour leur part, nourrissent beaucoup d'ambitions pour le Fitheb. Au-delà de l'expression artistique, il trouve dans l'événement un "cadre d'échanges culturels". C'est pourquoi il étudiera cette doléance. Pour finir, le ministre de la culture a souhaité bon séjour aux étrangers présents au Bénin dans le cadre de l'événement, puis il a invité le public béninois à participer massivement à la grande célébration du théâtre africain.

 

Adonis Bohoun

Lu 3293 fois
0
0
0
s2smodern

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.