lundi, 04 septembre 2017 16:25

Des directeurs d'écoles bientôt déchargés pour mauvais résultats au CEP

Écrit par
Salimane Karimou, ministre de l'Enseignement primaire. Photo : DR Salimane Karimou, ministre de l'Enseignement primaire. Photo : DR

Un arrêté du ministre de l'Enseignement primaire en date du 29 août prévoit des sanctions contre les directeurs d'écoles publiques au résultat nul au Certificat d'Etudes Primaires (CEP) 2017.

L'arrêté du ministre fixe les conditions de la nomination prochaine des chefs d'établissements scolaires du primaire à la veille de la rentrée des classes. Les directeurs des écoles ayant réalisé un taux de succès nul (0%) au CEP seront relevés de leurs fonctions selon l'acte du minstre Karimou Salimane.

Les directeurs ayant réalisé des taux de succès en deçà de 20% sur les trois dernières années (2015 à 2017) vont subir la même santion. En tout, 82 chefs d'établissements scolaires sont concernés. 

En 2016, plus de 600 directeurs d'écoles primaires avaient perdu leur postes pour mauvais résultats au CEP. Malgré les protestations des syndicats, le gouvernement n'a pas rapporté les sanctions. 

Le CEP 2017 a enregistré un taux de réussite national de 65% contre 41% en 2016.

 

Lu 92 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.