lundi, 19 février 2018 10:56

Football: A Conakry, Energie s’apprête à affronter le puissant Hafia FC

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

A Cotonou, les joueurs d’Energie FC de la Sbee avaient réussi à défaire leur adversaire, mais par la plus petite des marques, c’est à dire un but à zéro.

Au coup d’envoi ce mardi 20 février 2018, les joueurs du mythique Hafia FC n’auront qu’un seul objectif en tête : marquer très tôt pour rattraper leur but de retard du match aller. A Cotonou, les joueurs d’Energie FC de la Sbee (Société béninoise d'énergie électrique) avaient réussi à défaire leur adversaire, mais par la plus petite des marques, c’est à dire un but à zéro.

Le match retour de la phase préliminaire de la Coupe des confédérations qui les mettra aux prises ce mardi au mythique stade du 28 Septembre est donc déterminant pour chacune des deux équipes qui a envie de poursuivre la compétition. Pour se faire, les Béninois ne lésinent pas sur les moyens. Arrivés dans la capitale guinéenne jeudi, ils enchaînent les séances d’entrainement. “L’objectif c’est de s’acclimater, de prendre le poul pour que psychologiquement les enfants soient aguerris, soient prêts pour affronter cette seconde manche”, a confié l’entraîneur des Electriciens Stanislas Akélé.

Pour ce dernier, le match se jouera au mental et l’apport du public sera déterminant à l’avantage de l’adversaire. Mais il fait confiance à ses poulains. “Je pense que le groupe est prêt. Et je pense que mentalement, c’est là où le match va se jouer le plus (...). Mentalement les garçons doivent prêts pour aborder ce match”, confie-t-il.

Entrée libre et gratuite

En face le Hafia FC, soucieux d’obtenir la qualification sur ses installations annonce déjà les couleurs. L’entrée au stade sera libre et gratuite. Une décision du richissime président des “vert et blanc”, Kerfalla Person Camara surnommé KPC, riche homme d’affaires, troisième fortune de la Guinée. Il y aura du monde donc ce mardi pour soutenir les poulains de Mandjou Diallo, l’entraîneur du Hafia FC.

Pourtant, les Béninois ne se sentent pas déstabilisés. Les joueurs d’Energie FC affichent une sérénité à l’image du capitaine qui fait confiance à ses coéquipiers. “Nous savons très bien qu’ici, ça ne serait pas facile mais moralement on est déjà prêts et nous nous attendons à tout. C’est vrai qu’on aura la minorité derrière nous ici mais tant qu’on aura la volonté, je pense que l’objectif… on y arrive toujours (...). Je pense que nous allons rentrer de Conakry avec la qualification”, a laissé entendre Jean-Marie Guerra.

L’objectif de la qualification pour Energie FC, c’est aussi l’ambition des dirigeants club. Présent aux côtés de ses éléments dans la capitale guinéenne, le président du club vise une qualification de son équipe à tout prix. “Nous sommes là pour un objectif, c’est d’arracher cette deuxième victoire et de rentrer quelle qu’en soit la chose, quel qu’en soit le coût, quels qu’en soient la méthode, la manière et les moyens”, a déclaré Fatiou Colès. “On n’est pas venu pour une ballade de santé, nous sommes venus pour affronter cette équipe (...) et sortir notre épingle du jeu”, a-t-il encore ajouté.

Si la guerre psychologique bat son plein des deux côtés, le résultat, quant à lui, ne sera connu que mardi soir sur la pelouse verte. Le coup d’envoi est annoncé à 17H30 heure de Cotonou.

Lu 2167 fois
0
0
0
s2smodern