lundi, 05 mars 2018 15:44

Asphaltage des rues : des communautés autochtones de Cotonou inquiètes pour leurs propriétés

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Les propriétaires terriens dont les domaines sont pris en compte dans la réalisation du projet d'asphaltage des rues à Cotonou sont inquiets. Ils sont allés se confier au président de la Cour Constitutionnelle, Théodore Holo. 

Le projet d'asphaltage des rues est un projet de construction, d'aménagement et d'entretien pluriannuel de “façade à façade” de 660 kilomètres de voies urbaines dans neuf (09) grandes villes du Bénin. Il s’agit de Cotonou, Parakou, Porto-Novo, Abomey-Calavi, Sèmè-Kpodji, Abomey, Bohicon, Lokossa et Natitingou.

Pour des communautés autochtones de Cotonou, le plan établi par le gouvernement est péjudiciable aux premiers occupants de la métropole béninoise.‘’Il y aura près de 155 000 maisons familiales et près de 1 500 maisons de culte toutes obédiences confondues qui seront rasées", a souligné Maurice Aguèmon, porte-parole du comité des propriétaires terriens.

Il propose alors pour éviter la désintégration des communautés autochtones qui cohabitent ensemble depuis plusieurs années de recourir à un ancien plan de lotissement qui a déjà prévu des voies de 40 mètres.

Les propriétaires terriens ont émis le souhait d’être reçus en audience par le président de la République pour étudier les différentes possibilités qui s’offrent à eux afin que les deux parties en sortent gagnants.

 

Helvice Anato

Lu 1521 fois
0
0
0
s2smodern