mardi, 15 mai 2018 10:08

Economie numérique : la ministre Aurelie Adam Soulé Zoumarou à la rencontre des startups

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Au ministère de l’Economie numérique et de la Communication, la semaine du 14 au 20 mai 2018 est déclarée BeninStartupWeek. Autrement dit, ce sont sept jours consacrés aux jeunes pousses béninoises au cours desquels la ministre Aurelie Adam Soulé Zoumarou va enchaîner plusieurs activités dont une rencontre d’échanges avec les jeunes entrepreneurs dans le domaine du numérique.

Ce mardi 15 mai 2018, la ministre de l’Economie numérique et de la Communication s’est rendue au siège de Open SI, une jeune entreprise béninoise qui offre des solutions numériques aux entreprises. Dans la suite de la journée, Aurelie Adam Soulé Zoumarou devrait se rendre aussi dans les locaux de Ze-Express, autre startup locale spécialisée dans la livraison de commandes. Ces déplacements entrent dans le cadre du premier tour de Semaine des startups béninoises que la ministre a lancé ce lundi 14 mai.

Aurelie Adam Soulé Zoumarou avait annoncé 24 heures plus tôt sur les réseaux sociaux qu’elle allait entamer cette semaine une tournée de quelques startups béninoises. L’objectif de cette démarche est d’aller à la rencontre des jeunes pousses locales pour “mieux connaître leurs solutions, produits, services et m'imprégner de leurs réelles difficultés”, avait annoncé la ministre.


Sans doute consciente qu’elle ne pourra parcourir toutes les startups en l’espace d’une semaine, la ministre de l’Economie numérique a programmé une session d’échanges avec tous les acteurs qui le désirent. Celle-ci aura lieu vendredi 18 mai dans les locaux de Seme City à Cotonou. Mais pour y prendre part, une inscription est nécessaire au moyen d’un formulaire à remplir en ligne.

Aurelie Adam Soulé Zoumarou mise sur une collaboration avec tous les acteurs de l’écosystème numérique afin de réussir sa mission à la tête de son département ministériel.

“Je suis résolument engagée à travailler avec tous les acteurs de la transformation digitale dans notre pays, afin qu'ensemble, nous puissions réfléchir à la mise en œuvre des conditions idoines pour leur prospérité”, a-t-elle fait savoir.

Lu 304 fois
0
0
0
s2smodern

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.