mercredi, 05 septembre 2018 10:59

Le parlement limite le droit de grève aux agents de l’Etat

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Les fonctionnaires béninois ne feront plus la grève comme par le passé. Après la suppression de ce droit à certains corps, le parlement vient d’en limiter la jouissance aux autres agents publics qui en bénéficient toujours. Ils ne pourront plus observer plus de 10 jours de grève par an.

C’est à travers la loi régissant l’exercice du droit de grève qu’ils ont modifiée ce mardi 4 septembre, que les députés ont changé les modalités de cessation de travail par les agents de l’Etat au Bénin.

Ainsi les agents publics à qui le droit de grève est reconnu peuvent exercer ce droit au maximum 10 jours au cours de la même année, 7 jours au cours d’un même semestre et seulement deux jours au cours du même mois. Et dans tous les cas selon la nouvelle loi, “quelle qu’en soit la durée, la cessation du travail au cours d’une journée est considérée comme un jour entier de grève”.

La nouvelle interdit par ailleurs la grève de solidarité mais reconnaît que les grèves ayant pour motifs la violation des libertés fondamentales et des droits syndicaux universellement reconnus ou le non-paiement des droits acquis par les travailleurs, ne donnent lieu à aucune réduction de salaire ou de traitement.

A noter que les députés ont restitué aux magistrats le droit de grève qui leur avait été retiré par une décision de la Cour constitutionnelle. Restent cependant privés du droit de grève, selon la nouvelle loi, les agents de santé et les personnels des forces de défense et de sécurité.

Lu 1333 fois
0
0
0
s2smodern