NOS RADIOS EN DIRECT  

direct radio bénin   direct atl fm   direct radio parakou


Après la décision du gouvernement de faire reprendre les travaux abandonnés pendant deux ans, l'entreprise en charge du chantier est sur le point de se mettre à l'oeuvre pour livrer les nouveaux locaux du parlement à la fin de l'année 2015. Le directeur général de SERHAU-SA, maître d'ouvrage délégué, a donné l'assurance au Chef de l'Etat qui s'est rendu, en compagnie du Préfet de l'Ouémé-Plateau et du maire de Porto-Novo ce mardi 30 décembre 2014 sur le chantier après son discours sur l'état de la nation. "Nous sommes actuellement en phase de remobilisation des équipes et de nettoyage du site. Parallèlement nous sommes en train de faire les travaux d'évaluation des dégâts causés par cet arrêt prolongé", a affirmé Séïdou Imorou. Pour lever le doute sur la qualité de la bâtisse, le directeur général de SERHAU-SA a confié au Chef de l'Etat que le siège du parlement est "au moins à 160 mètres de la lagune en période de crue" et que "le bâtiment n'est pas dans l'eau comme on le dit souvent". Le bâtiment est en effet implanté sur la berge lagunaire à l'entrée sud-est de la ville de Porto-Novo. Mais, "le sol a été renforcé, il a connu une stabilisation (...). Donc même s'il y a un tremblement de terre à Porto-Novo, le dernier bâtiment qui va tomber serait le siège de l'Assemblée nationale compte tenu des dispositions techniques que nous avons mises en place", a conclu M. Séïdou Imorou. Le Génie militaire assiste l'entreprise dans les travaux.

Sur la base des 90% de taux d'exécution des travaux, le ministre de l'Urbanisme a émis le souhait que le travail restant soit achevé dans les délais. Christian Sossouhounto a même risqué un pronostic. Selon lui, en 2015, le Président de la République devrait s'adresser aux députés dans le nouvel hémicycle.

Le nouveau siège de l'Assemblée nationale a déjà englouti quelques 14 milliards de francs CFA. Son abandon avait conduit à l'interpellation en 2012 de plusieurs entrepreneurs et des cadres du ministère du l'Urbanisme dont le ministre d'alors Blaise Ahanhanzo-Glèlè.

 

Vincent Agué

Commentaires  

0 #2 BAGAN Steve 06-01-2015 20:12
Vivement que cela soit une réalité
Citer
0 #1 Ismaila FASSASSI 31-12-2014 18:44
Espérons que tous ceci soit une réalité....
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir