dimanche, 24 mai 2015 09:33

Coup de balai à la Marina : Boni Yayi renvoie ses conseillers et chargés de mission

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

C'est le grand ménage à la présidence de la République. Le compte rendu du conseil des ministres de ce jeudi 21 mai 2015 contenait dans ses dernières lignes en plus des habituelles nominations, la mention du limogeage de bon nombre de conseillers et chargés de mission du chef de l'Etat...

C'est le grand ménage à la présidence de la République. Le compte rendu du conseil des ministres de ce jeudi 21 mai 2015 contenait dans ses dernières lignes en plus des habituelles nominations, la mention du limogeage de bon nombre de conseillers et chargés de mission du chef de l'Etat. On ne saurait en donner le nombre exact tant ils sont nombreux et formaient pratiquement un gouvernement bis. En effet pour presque chacun des départements ministériels, le chef de l'Etat a un conseiller. Le communiqué du conseil des ministres aussi n'a pas cité les conseillers concernés par la mesure. Seuls ceux qui sont épargnés, certainement moins nombreux, sont mentionnés.

" (...) Enfin, à la Présidence de la République, il est mis fin, à partir de ce jour, aux fonctions des Conseillers Spéciaux, des Chargés de Mission et autres Conseillers Techniques du Président de la République à l'exception des Conseillers Techniques du Conseil Présidentiel de l'Investissement, des Conseillers Techniques Juridiques du Président de la République près le Secrétariat Général du Gouvernement, des Conseillers Techniques de l'Agence Béninoise des Grands Travaux et des Conseillers à la Sécurité du Président de la République".

On peut cependant noter quelques figures remarquables qui sont emportés par la vague. Retenons Alexandre Hountondji, conseiller à la santé du chef de l'Etat, qui a récemment critiqué son "patron" comme il l'a appelé sur une chaîne de radio privée. Alexandre Hountondji dénonçait les positionnements sur les listes de candidature aux législatives des FCBE. Sur ces listes, Boni Yayi aurait fait la promotion de jeunes militants au détriment des premiers compagnons. L'ancien ministre porte-parole disait également ne pas comprendre l'hyperactivité du Président alors qu'il est proche de la fin de son mandat. L'autre figure de proue qui va aussi rendre le tablier, c'est Amos Elègbè, conseiller politique spécial de Boni Yayi depuis 2006. L'homme revendique toujours sa maîtrise au bout des doigts de tous les acteurs politiques parce qu'il est un homme de tous les régimes. "Je suis leur professeur", a l'habitude de dire Amos Elègbè.

Signalons que la mesure n'est pas inédite. Presque à la même date en 2011 après les élections présidentielles et législatives, le chef de l'Etat avait renvoyé conseillers et chargés de mission avant d'en rappeler la plupart après la formation du gouvernement.

Sera-ce également le cas cette fois-ci ? Le communiqué du conseil des ministres précise : "un réaménagement interviendra pour mettre en place la nouvelle équipe des collaborateurs du Président de la République".

Les conseillers probablement concernés par le coup de balai (liste non exhaustive)

Conseiller spécial à la gouvernance des entreprises : Michel Dogon
Conseiller technique à la Culture et au tourisme : Soumanou Toléba
Conseillère spéciale aux affaires diplomatiques : Mariam Aladji Boni Diallo
Conseiller politique spécial : Amos Elègbè
Conseiller à la sécurité : Benoît Dégla (élu député FCBE)
Conseiller à la communication et aux TIC : Désiré Adadja
Conseiller aux affaires économiques : Joseph Tamégnon
Conseiller technique à la jeunesse : Fred Houénou (nommé début mars 2015)
Conseiller à la santé : Alexandre Hountondji
Conseiller à l'agriculture et à l'environnement : Sabaï Katé (élu député FCBE)
Conseiller technique aux Affaires Sociales : Issiaka Félix Adégnika

 

Vincent Agué

Lu 15733 fois
0
0
0
s2smodern