jeudi, 06 août 2015 11:14

Boni Yayi veut mettre fin à la corruption et au rançonnement à l'aéroport de Cotonou

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Mettre fin à la corruption et aux actes de rançonnement à l'aéroport international de Cotonou. C'est l'objectif poursuivi par le Chef de l'Etat depuis quelques jours après avoir reçu des plaintes répétées de victimes de ces actes...

Entrée principale de l'aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou. / Capture d'écran

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mettre fin à la corruption et aux actes de rançonnement à l'aéroport international de Cotonou. C'est l'objectif poursuivi par le Chef de l'Etat depuis quelques jours après avoir reçu des plaintes répétées de victimes de ces actes. Le président de la république a d'abord relevé de leurs fonctions tous les agents militaires et paramilitaires en service sur les lieux. Puis, ce mercredi 5 août 2015 Boni Yayi a tenu une séance de travail sur le même sujet avec divers responsables en charge du transport aérien au salon d'honneur de l'aéroport. Retour de la vidéo-surveillance, affichage de numéro vert et sanctions disciplinaires sont les grandes décisions issues de la rencontre.

En levée de rideau, le Directeur de l'Agence nationale de l'aviation civile (Anac) a expliqué au Chef de l'Etat la situation de corruption qui règne à l'aéroport. Pour Aristide de Souza, de nombreux passagers à destination du Bénin font l'objet de rançonnement. Le Directeur de l'Anac a mis un accent particulier sur le cas des passagers en provenance de l'Afrique centrale.

Cependant, bien que le Directeur de l'Anac soit d'accord avec le remplacement du personnel, il estime qu'il faudra mettre surtout l'accent sur la formation du nouveau personnel. En dernier ressort, il a exprimé la nécessité de relancer la vidéo-surveillance au sein de l'aéroport afin d'avoir l'oeil sur les actes répréhensibles.

Partageant quasiment les mêmes avis que Aristide de Souza, le ministre des Transports Gustave Sonon, a, à la suite de ce dernier, pris l'engagement de remettre en service la vidéo-surveillance.

Pour le Président Boni Yayi, la remise en service de la vidéo-surveillance doit se faire "sans délais". La remise en service de la vidéo-surveillance devrait permettre d'améliorer la sécurité des personnes et des biens au sein de l'aéroport.

Numéro vert et sanctions

Le Président de la République a martelé la nécessité de faire un travail exemplaire à l'aéroport de Cotonou afin de donner une bonne image du Bénin aux étrangers, notamment les investisseurs qui arrivent dans le pays. "Tout ce que vous faites ici doit répondre à la norme internationale", a indiqué le Chef de l'Etat. Il a ensuite annoncé certaines mesures d'accompagnement.

Ainsi, des numéros verts seront désormais affichés dans l'enceinte de l'aéroport. Les passagers victimes de maltraitance, de rançonnement ou d'autres comportements peu répréhensibles de la part des services de l'aéroport pourront appeler pour se plaindre.

En ce qui concerne le personnel de l'aéroport, des sanctions positives seront décernées aux agents exemplaires. Ceux qui feront l'objet de comportements répréhensibles seront quant à eux frappés de sanctions disciplinaires.

 

Maurice Thantan

Lu 14262 fois
0
0
0
s2smodern