lundi, 17 octobre 2016 14:59

Assemblée nationale : Houngbédji ouvre la session budgétaire avec trois grands sujets

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

La deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale du Bénin a été ouverte ce lundi 17 octobre 2016 au siège du parlement à Porto-Novo. Cette session encore appelée session budgétaire sera marquée par l’examen du projet de budget de l’Etat 2017. 

La deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale du Bénin a été ouverte ce lundi 17 octobre 2016 au siège du parlement à Porto-Novo. Cette session encore appelée session budgétaire sera marquée par l’examen du projet de budget de l’Etat 2017. La cérémonie d’ouverture de cette session a été marquée par le discours du président de l’Assemblée nationale qui dit avoir placé la session “sous l’égide du consensus démocratique”.

Me. Adrien Houngbédji a fait le bilan de l’action parlementaire six mois après l’installation du régime de la "Rupture" et annoncé les autres sujets qui vont occuper les parlementaires durant les trois prochains mois en présence de Martin Chuqong, secrétaire général de l’Union interparlementaire, invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture.

Un projet de budget qui suscite interrogations

D’entrée le président du parlement a fait observer que le montant du projet de budget que le gouvernement a transmis aux parlementaires est inédit : “Ce qui frappe à première lecture, c’est le chiffre annoncé : le projet de budget général de l’Etat exercice 2017 s’élèvera à la somme de 2010 milliards contre 1423 milliards l’année précédente”.

Adrien Houngbédji dit espérer que ce budget réponde aux aspirations de mieux être de chaque Béninois. Il espère aussi qu’il va permettre à l’économie nationale de se remettre de la morosité ambiante due, entre autres, à la récession économique au Nigeria.

Dans tous les cas, a précisé Me. Adrien Houngbédji, l’Assemblée nationale attend de voir traduites dans le budget 2017 des actions concrètes en matières d’infrastructures, de réduction de chômage, de création d’emplois, etc avant d’ajouter qu’il fera l’objet d’un “examen avec minutie” de la part des députés.

Parlement actif, gouvernement absent

Dans son propos, le président de l’Assemblée nationale a également salué le travail “intensif” des parlementaires. Depuis six mois, 12 lois ont été votées. Autant d’autorisations de ratifications ont été données au gouvernement, a souligné Adrien Houngbédji. Pour ce dernier, l’Assemblée nationale a répondu aux attentes.

Si le président de l’Assemblée nationale a souligné le travail remarquable de la représentation nationale, il n’a pas manqué de critiquer l’attitude des membres du gouvernement vis-à-vis du parlement. Ces derniers ont notamment brillé par leur mutisme face aux interpellations des députés.

“Au cours des six derniers mois, trois questions écrites seulement ont été posées, 30 questions orales et 10 questions d’actualité presque toutes restées sans suite”, a regretté Adrien Houngbédji.

Cet état de choses est à imputer en grande partie aux membres du gouvernement selon le président de l’Assemblée nationale :

“La première raison, c’est le silence des ministres aux questions écrites ou leur indisponibilité aux séances des questions d’actualité qui nous contraint à des reports répétitifs”.

Plaidoyer pour plus de femmes à l’Assemblée nationale

En annonçant les dossiers inscrits à l’ordre du jour de la nouvelle session ordinaire, le président de l’Assemblée nationale s’est livré à un plaidoyer pour une meilleure représentativité des femmes au parlement. A en croire Adrien Houngbédji, le Bénin fait office de lanterne rouge sur ce plan dans la sous-région. En effet, la moyenne mondiale se situe à 23 % alors que le Bénin, avec ses 7 femmes sur 83 députés, n’affiche que 8 % de femmes à l’Assemblée nationale. Adrien Houngbédji a donc insisté pour que la proposition de loi portant égalité d’accès aux fonctions entre hommes et femmes, inscrit à l’ordre du jour de la session, bénéficie d’un traitement conséquent.

Il faut dire que plus d’une dizaine de dossiers sont inscrits à l’ordre du jour de cette deuxième session ordinaire de l’année. Les députés vont examiner, entre autres, les projets de lois relatifs à la protection et à la promotion des droits des personnes handicapées, au financement des partis politiques, au code de l’aménagement et de l’urbanisme, au code pénal, etc.

 

Maurice Thantan

Lu 1638 fois
0
0
0
s2smodern