vendredi, 22 septembre 2017 16:51

Le gouvernement évalue le coût des statuts particuliers des enseignants du secondaire

Écrit par

L’application du décret portant statuts particuliers des personnels enseignants préoccupe le gouvernement. Le ministre de l’enseignement secondaire, Lucien Kokou a lancé les travaux de la commission chargée d'évaluer l’incidence financière de la mesure.

L’application des statuts particuliers des personnels enseignants a débuté avec la mise en oeuvre de l’indice 1.25 et de la formation des conseillers pédagogiques. Outre ces deux mesures, les enseignants réclament aussi la mise en application de huit autres arrêtés :

  • exonération des frais d’inscription et d'étude des enfants des enseignant de la maternelle, du primaire et du secondaire inscrits dans les établissements publics des premier et second degrés des universités du Bénin;
  • modalité d’octroi de l'indemnité de risque inhérent à leur emploi au profit des personnels enseignants des enseignements du second degré en situation de classe;
  • modalité d’octroi de l’allocation pour frais d’obsèque au profit des ayants droit des enseignants décédés;
  • modalité d’octroi de l'indemnité de craie au profit des personnels enseignants des enseignements du second degré en situation de classe;
  • modalité d’octroi de la prime de commodité vestimentaire de craie au profit des personnels enseignants des enseignement du second degré en situation de classe;
  • modalité d’octroi de la prime mensuelle de qualification au profit des conseillers pédagogiques et inspecteur de l’enseignement du second degré;
  • modalité d’octroi de la prime de documentation et d'équipement au profit des personnels des personnels enseignants des enseignement du second degré;
  • allocation de départ à la retraite au profit des des personnels enseignants des enseignement du second degré.

La mise en application de ces revendications après calcul se fera en fonction de la disponibilité financière et avec l’implication des centrales syndicales. “Le gouvernement nous invite à faire vraiment les calculs et qu’ensemble avec les partenaire sociaux nous puissions voir ce qui est faisable” a souligné Lucien Kokou.

 

Lu 770 fois

Media

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.