vendredi, 26 janvier 2018 17:37

Emmanuel Tiando : "le code électoral est un instrument important qu'il ne faut pas abandonner mais qu'il faut améliorer"

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

L'atelier d'évaluation du code électoral après les trois scrutins organisé par la Commission électorale nationale autonome (Cena) s'est achevé ce 26 janvier 2018. Au terme des discussions, les innovations et les forces ont été saluées de même que des propositions ont été faites pour corriger les faiblesses relevées dans sa mise en oeuvre.

 Les participants à l'atelier ont reconnu l'importance de cet outil qui a installé une Cena permanente. Cette expérience a permis l'instauration d'un climat routinier lors de l'organisation des scrutins contrairement aux Cena ad hoc installées à la veille. Ceci se traduit par l'existence des lois qui garantissent la transparence et la clarté à travers des mesures.

Pour Emmanuel Tiando, président de la Cena, "le code électoral est un instrument important qu'il ne faut pas abandonner mais qu'il faut améliorer". Ses faiblesses ont été évoquées tout en ne remettant pas en cause ses acquis. Pour l'améliorer des propositions ont été faites. Elles seront débattues par les membres de la Cena en plénière afin d'en retenir les plus pertinentes.

 

Lu 704 fois
0
0
0
s2smodern

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.