mardi, 19 juin 2018 17:48

La CENA veut réduire les coûts des élections au Bénin

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

La Commission électorale nationale autonome (CENA) veut mieux maîtriser les dépenses électorales du Bénin. Elle a convié à un atelier ouvert ce 19 juin à Cotonou, les différentes structures impliquées dans l’organisation des élections.

En trois jours de travaux, les représentants des ministères, de la Cour suprême, de la Cour constitutionnelle, du parlement ainsi que ceux de la société civile vont réfléchir à l’harmonisation des mécanismes d’élaboration des budgets des élections. Emmanuel Tiando, le président de la CENA a précisé les tâches. Il s’agit de :

  • définir les principaux éléments de coût des élections au Bénin
  • faire une estimation de la masse horaire de travail de chaque agent électoral
  • proposer des taux harmonisés de primes à payer aux agents électoraux

L’objectif est de réduire les coûts des élections jugés élevés par le président de la CENA. Ils ne cessent de croître d’une élection à une autre depuis 1991, a précisé Basile Fassinou, le coordonnateur du budget à la CENA.

 

“Compte tenu de la modicité des ressources de notre pays, il est impératif de nous pencher sur sur la question de la rationalisation de nos dépenses électorales en vue de la réduction du coût des élections sans pour autant altérer la qualité du scrutin.” (Emmanuel Tiando, président de la CENA).

La rationalisation des dépenses électorales est également l’un des objectifs de la réforme envisagée du code électoral. Il est notamment question d’instaurer des élections générales pour éviter les énormes dépenses induites par des élections successives comme celles à venir les trois prochaines années (législatives en 2019, communales en 2020 et présidentielles en 2021).

Lu 1453 fois
0
0
0
s2smodern