mardi, 31 juillet 2018 21:08

Patrice Talon annonce qu’il n’organisera pas de référendum constitutionnel

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Sa réponse était attendue depuis le vote le 5 juillet à l’Assemblée nationale pour une réforme constitutionnelle. Le président de la République a décidé de ne pas organiser de référendum sur les amendements proposés par les parlementaires de son bord. C’est le principal message du discours du chef de l’Etat à l’occasion de la fête nationale du 1er août 2018.

Si le président apprécie la pertinence de la réforme proposée par les députés du Bloc de la Majorité parlementaire (BMP), il ne compte pas cependant engager les ressources publiques dans l’organisation d’un référendum coûteux alors qu’il n’est pas prioritaire. “Un référendum coûte cher”, a justifié Patrice Talon qui évoque aussi les dépenses qu'engendreront les élections législatives de 2019. Autre raison, la première évoquée d’ailleurs, la loi organique sur le référendum, en ces dispositions actuelles, n’est pas favorable à l’organisation de la consultation. Plusieurs observateurs avaient déjà averti que l’indisponibilité de la liste électorale est un obstacle au référendum.

Regrettant le blocage de la réforme par les députés de la minorité parlementaire, le chef de l’Etat espère cependant que la Constitution sera révisée quand les acteurs politiques trouveront un consensus.

Autres sujets du discours présidentiel, les résultats de l’action gouvernementale. Patrice Talon s’est félicité des avancées dans plusieurs secteurs de son action. “Le succès est à portée de main”, a-t-il dit dès le début de son discours. “Nous devons garder courageusement”, annonce-t-il.

Lu 1502 fois
0
0
0
s2smodern