mardi, 18 juin 2019 16:51

Manifestations de Cadjèhoun : “implication personnelle de Boni Yayi” (Procureur)

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Les manifestations violentes survenues dans la villes de Cotonou les 1er et 2 mai et parties du quartier Cadjèhoun se sont déroulées avec une “implication personnelle” de l’ancien président de la République, Boni Yayi selon le procureur de la République.

Lors d’un point de presse donné ce 18 juin , le procureur près le tribunal de première instance de Cotonou a fait savoir que les déclarations et pièces au dossier impliquant 64 personnes ont amené le juge d’instruction à décider d’écouter Boni Yayi. Par deux fois, ce dernier n’a accepté de recevoir le juge qui s’est rendu chez lui aux fins de l’audition. C’étaient le 7 juin et le 12 juin. La première fois, l’un des avocats a produit à l’attention du juge d’un certificat médical faisant état de de l’indisponibilité de Boni Yayi pour raisons de santé. La seconde fois, un voyage médical a été évoqué pour solliciter un report.

Pour le procureur, il s’agit d’un “refus” de l’ancien président de République de se prêter aux questions du juge d’instruction. Désormais, le juge envisage, annonce le procureur, “la mise en oeuvre à son encontre de mesures coercitives”.

 

 

Le 1er mai 2019, des heurts ont éclaté aux alentours du domicile de Boni Yayi alors que la police tentait, selon le ministre de l’Intérieur, d’empêcher une manifestation non autorisée que s’apprêterait à organiser l’ancien chef d’Etat. Nous étions au lendemain des élections législatives auxquelles les partis d’opposition dont celui de Boni Yayi n’avaient pu participer faute de pièces administratives. Les manifestations se sont poursuivies jusqu’au 2 mai. Depuis, Boni Yayi n’est pas sorti de sa maison dont les accès sont gardés par des forces de l’ordre.

Lire aussi : Tumultueux 1er mai à Cotonou

 

 

Lu 1037 fois
0
0
0
s2smodern